International › APA

Vers la fin du différend frontalier entre Juba et Kampala

Pas d'image

Les gouvernements du sud-soudanais et ougandais ont formé un comité technique conjoint pour résoudre leurs tensions frontalières.Depuis l’indépendance du Soudan du Sud en 2011, il y eu des tensions causées par des conflits frontaliers réguliers avec l’Ouganda, les deux pays s’accusant mutuellement d’empiéter sur le territoire de l’autre.

Toutefois, le Soudan du Sud et l’Ouganda sont tous deux résolus de régler leur différend frontalier en créant un organe mixte chargé de délimiter les zones faisant l’objet de dispute.

Bien que ces revendications frontalières conflictuelles n’aient jamais dégénéré en hostilités violentes, en novembre dernier, l’armée ougandaise avait donné un délai aux troupes sud-soudanaises qui avaient ostensiblement franchi la frontière ougandaise pour quitter le district de Lamwo, sous peine de subir de terribles conséquences.


L’armée ougandaise a affirmé qu’une trentaine de soldats de l’Armée populaire de libération du Soudan (APLS) avaient envahi le village de Ngomoromo dans le sous-comté de Lokung en Ouganda en octobre.

Ils ont affirmé que les soldats de l’ALPS avaient établi une barrière de six kilomètres dans le territoire ougandais et hissé leur drapeau national, affirmant que la zone contestée appartient au Soudan du Sud.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut