Société › Education

Université de N’Djamena : les enseignants vacataires demandent leurs droits de vacations

Droits réservés.

Depuis 2013, les enseignants chercheurs vacataires de l’université de N’Djamena, ne sont payés. Une situation qu’ils ne supportent plus.

A l’université de N’Djamena, l’ambiance n’est pas bon enfant du côté des enseignants. Les chercheurs vacataires réclament leurs arriérés de payement. Une situation qui dure depuis 2013, ils veulent y mettre un terme. Il faut le dire, à cela s’est ajoutée la décision du président de l’université de N’Djamena de les suspendre.

Bolnan Fréderic, président du Collectif National des Enseignants Chercheurs vacataires du supérieur avait donné trois jours pour que les choses changent. « Dans les trois jours qui suivent si rien n’est fait nous allons nous constituer en prisonniers », a-t-il souligné.


« Les enseignants vacataires doivent prendre leur mal en patience et que la suspension est temporaire. S’il y a des heures où on n’arrive pas à pourvoir certaines classes avec les enseignants permanents, on peut faire appel aux enseignants vacataires », avait répondu le Pr Mahamat Barka, président de l’université de N’Djamena.

Une suspension selon Mahamat Barka, qui permettra à l’administration des quatre facultés de responsabiliser les enseignants permanents.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut