International › APA

Une spécialiste présente à Abidjan «la dernière technologie dans la prédiction du risque de cancer du sein»

Pas d'image

Le docteur Mahasti Saghatchian, spécialiste en oncologie médicale à l’Hôpital Américain de Paris, présente à Abidjan les 23 et 24 mai 2019 «la dernière technologie dans la prédiction du risque de cancer du sein et ses traitements».Cette nouvelle technologie, mise au point par la Polyclinique Internationale Sainte Anne-Marie (PISAM) d’Abidjan en partenariat avec l’Hôpital Américain de Paris, vise à renforcer la prévention et le dépistage précoce du risque de cancer du sein chez la femme, rapporte une note transmise mardi à APA.

Le docteur Mahasti Saghatchian « effectue le déplacement d’Abidjan les 23 et 24 mai» dans le cadre de cette innovation technologique. Elle présentera au cours d’une conférence publique, dans la soirée de jeudi, «la dernière technologie dans la prédiction du risque de cancer du sein et ses traitements ».

Elle partagera en outre sa riche expérience aux référents, au cours d’une session de formation avec des cas pratiques à la PISAM, avant une série de consultations de patientes et de dépistage dans la journée du 24 mai, indique son agenda.

 La PISAM, l’une des meilleures polycliniques en Côte d’Ivoire avec un plateau technique de pointe, s’est engagée à relever les défis technologiques en matière de soins hospitaliers. De façon récurrente, elle fait intervenir des spécialistes de renom dans la recherche de solutions technologiques.   


Dans cette dynamique, elle a mis au point cette technologie qui permet grâce à « un algorithme d’intelligence artificielle non seulement une identification des risques et une prévention ciblée mais aussi et surtout, un dépistage encore plus précoce ». 

Avec cette offre, la PISAM et l’Hôpital Américain de Paris contribuent à l’amélioration de l’offre de soins au plan national. Sont concernées pour les consultations les femmes à partir de 35 ans, sans antécédents personnels de risque de cancer du sein.

Une convention de partenariat entre les deux structures hospitalières a été signée le 11 octobre 2016. Elle prévoit un échange de compétences dans toutes les spécialités, la prise en charge personnalisée et rapide lors de transferts de patients ainsi que la continuité du service médical.


loading...


À LA UNE
Retour en haut