International › APA

Un pipeline tchadien endommagé par des balles d’une arme à feu

Le pipeline du champ pétrolier et gazier de Sedigui, dans la province du Kanem située à 300 kilomètres de N’Djaména, a été transpercé par des balles provenant d’une arme à feu.Le pipeline du champ pétrolier et gazier de Sedigui, dans la province du Kanem située à 300 kilomètres de N’Djaména, a été transpercé par des balles provenant d’une arme à feu.

Selon le Directeur Général de la Société des Hydrocarbures du Tchad (SHT), Seid Idriss Déby, q s’est rendu, hier lundi, sur la plateforme, 56 douilles ont été trouvées sur place. Il a promis pour bientôt l’ouverture d’une enquête.

Sedigui n’a jamais subi d’attaques terroristes, même si sa proximité avec le Lac Tchad, d’où opère souvent la secte islamiste Boko Haram, rend cette localité très vulnérable.


Les techniciens de la plateforme ont promis à la SHT de ne ménager aucun effort pour que « le brut coule du pipeline de Sedigui à la Raffinerie de Djarmaya (25 kilomètres de N’Djaména) à partir de janvier 2020 ».

Le champ pétrolier et gazier de Sedigui, évalué à plusieurs millions de dollars, doit permettre la mise sur pied d’une usine de raffinage et d’une autre de traitement et de purification du gaz.


loading...


À LA UNE
Retour en haut