Société › Medias

Télécommunication : le Tchad veut combler sa fracture numérique

Un atelier portant sur les indicateurs de télécommunication et des Tic s’est tenu hier 13 novembre à N’Djamena. Il était organisé par l’ARCEP.

 

L’autorité de communication électronique et de postes (Arcep) organise ce mardi 13 novembre 2018 un atelier sur les indicateurs de télécommunication et des Tic à l’attention des responsables des collectes des données des différentes institutions.

Classé 174 sur 183 pays membres de l’union internationale de télécommunications, le Tchad cherche à combler cette fracture numérique. Cet atelier national sur les indicateurs de télécommunication vise à sensibiliser les responsables de la collecte des données au classement de l’indice du secteur de l’information et amener le pays à produire des statistiques et des indicateurs fiables sur les télécommunications. Lesquels indicateurs permettront de mesurer les efforts du gouvernement dans le développement des Tic.


Pour le représentant l’union internationale de télécommunication de l’Afrique centrale et Madagascar, Jean Jacques Maxima, le placement du Tchad ne reflète les efforts dans ce domaine. « A mon avis, cela est dû à la mauvaise collecte des données. Il y a trois ans, le Tchad était 174ème et il a investi des moyens colossaux dans la fibre optique et dans la 4G. Malgré ces efforts, les indices n’ont bougé d’un iota», précise-t-il. Pour lui, Il y a un manque quelque part. « Je constate qu’il y a un mauvaise reporting des indicateurs qui permettraient de mettre le Tchad à sa réelle place, non seulement dans la sous-région mais aussi mondiale ».

Pour le directeur général de l’autorité de régulation de communication électronique et des postes (Arcep), Haggar Bachar Salim, cet atelier qui traduit l’intérêt et l’engagement de l’Union internationale de télécommunication à accompagner les efforts du gouvernement, permettra de répondre aux attentes des décideurs en produisant des données fiables. « Nous sommes convaincus que cet atelier nous aidera à améliorer notre connaissance en matière de production des statistiques et de répondre aux attentes des décideurs en produisant des données statistiques en vue de soutenir les politiques de développement et de la société de l’information», ajoute-t-il.

Un comité qui sera composé de professionnels du ministère en charge des postes et du plan afin de disposer des statistiques correctes exactes sur l’état des activités de la société de l’information au Tchad.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut