› Société

Tchad : vers accès aux services sociaux de base à Hadjer Lamis

Le secrétaire général de la province de Hadjer Lamis, Djingar Gaspard, a présidé ce mercredi 19 février 2020 à la délégation sanitaire de Hadjer-Lamis, une réunion d’information et de plaidoyer sur le projet UNICEF/KOICA.

Présidant la réunion, le secrétaire général de la province Djingar Gaspard a fait savoir que cette réunion d’information et de plaidoyer vise à renforcer les capacités opérationnelles de la délégation de l’éducation, de l’environnement, des équipes cadres et des prestataires de soins de santé. Ceci afin d’offrir aux adolescents(es) des collèges et lycées, des services intégrés de qualité à base communautaire qui sont : l’éducation, la santé, l’eau, l’hygiène et l’assainissement.

Détaillant le projet, le délégué provincial de la santé de Hadjer Lamis, Dr. Onram Kouleta II a souligné qu’il émane de l’Unicef, sur financement de KOICA, l’Agence coréenne de coopération internationale.

Pour Dr. Onram Kouleta II, ce projet a pour objectif d’améliorer l’accès aux services sociaux de base, de qualités, équitables et incisives pour atteindre les enfants des provinces concernées.


Ce projet a une durée de 41 mois, soit 3 ans et 5 mois. Il prendra en compte 4 collèges d’enseignement général et deux lycées dans le département de Dagana.

Les associations de parents d’élèves, les responsables administratifs du département de Dagana, les directeurs et proviseurs des établissements secondaires, la société civile, les responsables des associations féminines et les responsables de formation sanitaires, ont pris part à la rencontre.

Plusieurs débats ont mis terme à cette réunion d’information et de plaidoyer sur le projet UNICEF/KOICA dans le département de Dagana.


loading...


À LA UNE
Retour en haut