› Politique

Tchad : une coalition plus solide se construit pour barrer la route au CMT

Les organisations de la société civile et les partis politiques qui s’opposent farouchement au mode de gouvernance du Conseil militaire de transition ont décidé de faire front commun. Ils ont signé une déclaration

 

Mardi dernier, la Coordination des actions citoyennes, Wakit Tamma, regroupant les mouvements et partis politiques, des syndicats, des associations, des artistes et le groupe de réflexion et d’action pour l’appel du 1er juin 2021, composé d’anciens ministres et universitaires ont créé une organisation dénommée : ‘’ déclaration des organisations tchadiennes pour une transition inclusive de toutes les forces vives des nations’’. Ce nouveau regroupement accuse le Conseil militaire de transition et son gouvernement de refuser d’organiser un dialogue national inclusif à l’image de Conférence nationale souveraine de 1993.


D’après la déclaration : « il y a des inquiétudes persistantes sur le dialogue inclusif sincère et la voie apaisée pour sortir définitivement les Tchadiens de la crise multidimensionnelle qu’ils vivent ». Cette nouvelle organisation qui se veut plus forte estime qu’il : «  y a une volonté manifeste du Conseil militaire de proroger le délai de la transition (18 mois) sous le prétexte fallacieux du défaut des financements et son forcing à mettre seul les organes de transition sans au préalable la tenue d’une conférence nationale véritablement inclusive. ». Ces opposants regrettent également que : « Les recommandations de l’UA ne sont pas mises en œuvre et elle ne dit rien. Elle a peiné à trouver un représentant spécial pour le Tchad, et ce dernier nous a exigés de passer par le ministère des Affaires étrangères pour prendre rendez-vous avec lui. Nous nous demandons donc sur son rôle et son utilité pour la facilitation du dialogue entre les Tchadiens »

Les signataires de la déclaration estiment que la seule préoccupation des Tchadiens, à l’issue de la transition actuelle, est de choisir librement et de façon incontestable les dirigeants de leur pays à travers des élections libres et transparentes qui puissent garantir la paix, la stabilité et la prospérité. « La seule et unique voie pour sortir pacifiquement et de façon durable le Tchad de la crise multidimensionnelle qu’il traverse, est d’offrir un cadre idéal de dialogue, d’inclusion, de compromis et de consensus qui garantissent la participation équilibrée et représentative de toutes les forces vives de la société tchadienne sans exclusion », ont déclaré les signataires de la déclaration.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut