› Société

Tchad : un groupe de clandestins tombé dans les mailles du filet de la patrouille mixte à Mao

Des clandestins tchadiens. (c) Droits réservés.

En effet, une quinzaine de véhicules marque Toyota ayant à leurs bords 200 clandestins a été interceptée par les forces de défense. Ils ont été stoppés à 300 kilomètres de Mao.

C’est la patrouille des éléments mixtes composés des gendarmes, des gardes nomades et des policiers qui a permis de mettre le grappin sur ces clandestins. En fait, ils étaient dans la localité de Zagara, a indiqué le chef de mission de commandement de la légion N°6, le colonel Andjami Soubo Abderaman.

Certains clandestins sont armés et ont tenté de résister aux forces de l’ordre. Un des véhicules du convoi a pu réussir à disparaître. Tandis qu’un autre est tombé en panne. Les autres ont été acheminés à Mao, chef-lieu de la province. Certains véhicules ne sont même pas immatriculés et d’autres avec de fausses plaques.


Ainsi, trois armes de guerre de marque AK-M ont été récupérés avec ces derniers. Pour les porteurs de ces armes, c’est pour se servir au cas où ils feraient face aux coupeurs de route.

Le gouverneur de la province du Kanem, Hassan Terap, a souligné que malgré les mesures prises, les gens s’hasardent à braver l’autorité de l’Etat. Mais la vigilance est accrue. Selon lui, ces clandestins seront mis à la disposition de la justice.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut