Société › Faits divers

Tchad : un employé de maison séquestré par son patron

Quartier Dombao au Tchad.

Le chef de famille dans laquelle travaillait le jeune homme, accuse son « domestique » de lui avoir dérobé la somme de 30.000 FCFA.

L’histoire s’est déroulée à Moundou, plus précisément au quartier Dombao. Un jeune homme a été torturé puis enfermé dans une chambre pendant quatre jours. L’employé raconte que son  patron lui aurait donné du linge à laver un matin.

Quelques heures plus tard, le patron est revenu réclamer 30.000 Francs qu’il aurait selon lui oublié dans la poche d’un de ces vêtements. Le garçon dit n’avoir trouvé aucune somme d’argent dans les poches de son patron. Une version que le patron ne partage, lui, croit le contraire et est certain.


Le jeune employé a subi des tortures physiques et fut enfermé pendant quatre jours au domicile dudit patron. Pour que son fils soit libéré, le père a dû rembourser la somme de 30.000 dont on accusait son fils d’avoir volé.

Au Tchad, des histoires similaires sont légion. Des garçons de ménage sont régulièrement, mais n’osent pas se plaindre. Une situation à laquelle les autorités locales devaient se pencher. Il y a lieu de voir comment encadrer ce secteur d’activité.



Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut