› Santé

Tchad : un document sur les soins après avortement a été adopté

Atelier d'adoption des documents de soins après avortement

 

Des documents de référence en soins après avortement ont été adoptés par les autorités sanitaires du Tchad. Ils sont basés sur la politique nationale sanitaire 2016-2030.

Les avortements représentent 13% du taux de mortalité maternelle estimé à 860 pour 100 000 naissances vivantes et 102% du taux de mortalité infantile d’après selon les résultats du EDST-MICS-2014-2015 sur l’évaluation des soins obstétricaux et néonataux. Egalement, le taux de prévalence de contraceptive de 5% et les besoins non satisfaits en planification familiale à 23%. Ces informations ont été données au cours de l’atelier de l’adoption des documents de référence en soins après avortement au Tchad

Le Directeur General Adjoint du Ministère de la santé publique et de la solidarité nationale Dr Mahamat Hamit Ahmat représentant le ministre, fait savoir que ces documents constituent la clé de voute dans la prise de décisions pour des prestations de qualité en matière des Soins Après Avortement (S A A). Pour lui, en procédant à ce document, le ministère de la santé se fixe comme objectif d’évaluer des activités des soins après avortement qui conduiront au repositionnement longtemps occulté.


Les soins après avortement couplés de la planification familiale, considérés comme une composante essentielle dans les soins de santé primaire, joue un rôle important dans la réduction des taux de morbidité et de mortalité maternelle et infantile, ajoute-t-il.

 



Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut