Eco et Business › L'Eco en +

Tchad : un accord signé entre la SHT et Blueocean Oilfield Service

un accord signé pour l’analyse d’échantillons de pétrole tchadien en Chine. Droits réservés.

Cette convention va permettre l’envoi d’échantillons de pétrole prélevés au Tchad vers la Chine pour une étude qualitative.

Ce nouvel accord a été signé entre une délégation conduite par le directeur général de la Société des Hydrocarbures du Tchad (SHT), Seid Idriss Deby Itno et le président-directeur général du Blueocean Oilfields Service Chad et General Gaz Chad, Wuxing Jun.

Cet accord entre la SHT et la société chinoise Blueocean Oilfield Service a permis séance tenante de mettre sous scellés 15 échantillons de bouteilles de pétrole.

Le directeur général de la SHT, Seid Idriss Deby Itno, a successivement tenu une séance de travail avec les chefs traditionnels de Sedigui puis avec les responsables militaires de la zone.

Dimanche matin, la délégation conduite par le directeur général de la SHT, Seid Idriss Deby Itno, accompagné du président-directeur général du Blueocean Oilfields Service Chad et General Gaz Chad, Wuxing Jun, a visité les différentes installations de la raffinerie de Sedigui I, située à 370 km de la capitale tchadienne.


Cette visite de la délégation de la SHT a pour objectif de constater l’évolution des travaux de la raffinerie de Sedigui I qui a été inauguré par le président Idriss Deby Itno, le 20 octobre 2017.

Seid Idriss Deby Itno et sa délégation ont entamé leur visite par la salle d’alimentation électrique de la raffinerie de Sedigui. Cette salle d’alimentation électrique permet de contrôler toutes les infrastructures électriques pouvant alimenter la raffinerie en électricité.

La seconde étape a été constitué par la visite de la zone « separator », cheville ouvrière de la raffinerie. Elle a pour rôle principal de collecter, de traiter et de séparer le pétrole léger et le gaz. La zone « separator » peut également séparer ces substances de l’eau.


loading...


À LA UNE
Retour en haut