› Eco et Business

Tchad : les recettes du pays passées au peigne fin

C’était au cours d’une réunion entre le Président de la République et les membres du gouvernement concernés par les finances du pays.

 

La rencontre a permis d’évaluer toutes les recettes par département et d’apporter des correctifs pour mieux les rentabiliser, selon la Présidence. Des orientations précises ont été données pour mieux contrôler les différents circuits de recettes.


Selon le ministre des Finances et du Budget, Issa Mahamat Abdelmahmoud, la TVA est mal collectée. « Nous avons évalué les recettes administratives, fiscales, douanières et domaniales. On a passé en revue toutes les recettes par département, les causes de baisse des recettes et nous avons discuté pour apporter des correctifs et des éléments d’amélioration. C’est un élan très positif et c’est dans la dynamique de la 4ème république, c’est-à-dire, d’être regardant, de travailler plus, d’apporter plus. Grâce aux orientations et aux conseils du Chef de l’Etat, on avance et on innove aussi », a expliqué Issa Mahamat Abdelmahmoud.

« La remarque nous a été faite par le chef de l’Etat et elle est juste. Par exemple, au Tchad, on peut faire ses achats dans une boutique mais on constate qu’il n’y a pas de caisses enregistreuses. On échange juste l’argent et le produit. C’est comme le troc. Il n’y a pas de facture ni reçu. On a des difficultés pour collecter les TVA et les recettes fiscales dans cette condition. Et grâce à cette dynamique, nous sommes entrains de mettre en place des textes. Nous allons retrouver avec le patronat, les commerçants, les syndicats pour réfléchir mettre en place le mécanisme permettant de collecter avec rationalité les recettes de l’Etat », a ajouté le ministre des Finances et du Budget, à la sortie de la rencontre au Palais présidentiel.


loading...


À LA UNE
Retour en haut