Société › Actualité

Tchad : les préparatifs de l’Aïd El Fitr en marche

A quelques heures de la célébration de la fête de fin de Ramadan,  les dispositions sont prises par les familles musulmanes du Tchad afin que la fête soit belle.

 

Des cakes, des paquets de bonbons, des biscuits et autres friandises décorent les devantures des marchés et les rues de la capitale N’Djamena, à quelques heures de la fête de ramadan. Dans les marchés, les oignons, ail, gingembre (Kourndjal), tomates et condiments verts sont les plus sollicités par les femmes venues pour les derniers préparatifs.

Célébrer la fin du jeûne sans les gourmandises est inévitable chez les musulmans.  C’est aussi une occasion pour eux de se réjouir en famille devant des repas copieux et des boissons rafraîchissantes pour couronner le tout. A cet effet, les services traiteurs se mobilisent depuis quelques jours. La plupart d’entre eux, faisant dans la préparation des petits cadeaux aux fours sont en réalité débordés. « Il faut s’activer, plusieurs commandes sont lancés depuis presque 4 jours et nous n’avons pas encore terminé la préparation », lance  le responsable d’une boulangerie au quartier centre, derrière le marché à mil à ses employés. Devant sa boulangerie sont stationnés des clandomen et des clients venus chercher leurs commandes.


Impossible de parler des cakes sans les bonbons qui se font remarquer de plus en plus. Au quartier centre, derrière le marché à mil toujours, ils sont nombreux les vendeurs et vendeuses des cakes emballés soit dans des sachets ou dans des petits sceaux. L’un d’eux nous fait savoir que, « un sachet  coûte 1000 FCFA, un petit sceau 6000f et le plus grand 11000 FCFA ». S’agissant des bonbons, cela dépend évidemment de la qualité, dit –il.

Par ailleurs, comme d’habitude à la veille de la fête, les femmes musulmanes envahissement les marchés. La plupart d’entre elles préfèrent régler les derniers détails dès aujourd’hui. C’est le cas de  Kaltouma Ahmat, mère de famille. « Ce qui est sûr demain, les gens ne viendront même pas au marché donc je suis venue acheter les condiments pour les différents repas prévus pour la fête de demain. Et puis demain, on accueillera des invités, il y aura plusieurs choses à faire. Le mieux, c’est de commencer le travail dès aujourd’hui », confie-t-elle. Mme Kaltouma indique que son mari s’occupera également des boissons pour la fête. L’on peut voir des tomates fraîches, des pommes de terre et des oignons à travers le panier qu’elle tient entre les mains. Visiblement, la fête de ramadan appelée, Aïd el fitr promet.


loading...


À LA UNE
Retour en haut