› Politique

Tchad : points de vue de Convergences des organisations Politiques sur l’organisation du dialogue national

Pour les Convergences des organisations Politiques le dialogue national inclusif en perspective doit être sincère, sans manipulations, ni mascarades. C’est du moins ce qu’ils revendiquent dans leur communiqué du 12 janvier.

Des partis politiques ont été conviés par le CODNI à une rencontre ce mercredi 12 janvier. L’objet de ces rencontres n’étant pas de débattre des conditions d’organisation du Dialogue national inclusif annonce pour le 15 février prochain, de permettre aux différents Comités technique du CODNI de faire une sommaire présentation de leurs travaux, les membres de Convergences des organisations Politiques (COP) portent à la connaissance de toutes les parties concernées et intéressées leurs points de vue sur l’organisation de ces assises de l’espérance tant attendues. Ces points de vue qui s’articulent ainsi :

1- Les membres de Convergences, édifiés par les manœuvres dilatoires qui ont caractérisé la mise en place du CODNI et du CNT, n’entendent pas accepter la politique du fait accompli et les mascarades.

2- Aussi, attendent-ils la réalisation effective décrispation en vue de créer la confiance et la sérénité, et de rassurer les protagonistes de la crise que connait notre pays. Les protagonistes de cette crise sont, outre ceux qui détiennent le pouvoir (junte militaire et tous les organes  mis en place par leurs soins) les organisations politiques, les mouvements politico-militaires et les organisations de la société civile et syndicales. Ces mesures de décrispation sont notamment :

  • l’amnistie générale et non partielle de tous les condamnés politiques ou de guerre; suivi du transfert immédiat des prisonniers de guerre a la Croix rouge, avant leur libération
  • la libération de tous les prisonniers d’opinion ;
  • le respect des libertés individuelles et collectives avec fermes instructions aux responsables d’administration territoriale civile et militaire, assorties de sanctions à infliger en cas de manquement ;
  • les poursuites judiciaires à l’encontre des responsables des répressions des manifestations pacifiques ;
  • l’accès équitable aux médias d’Etat.

3- Les parties prenantes mettront en place un organe paritaire d’organisation en vue de veiller à :


  • une participation équilibrée des principaux protagonistes de a crise (Pouvoir dans toutes ses composantes, Opposition politique, Politico-militaires, Société civile, Centrales syndicales,..)
  • une composition équilibrée du Présidium et des structures d’encadrement du déroulement de ces assises;
  • une prise en compte par l’ordre du jour de la recomposition des organes de transition et la réforme du système électoral.

4- Modification préalable de la Charte de la Transition pour y insérer :

  • La séparation des prérogatives du CMT et du Gouvernement
  • L’inéligibilité des membres des principaux organes de la transition (organe suprême, Gouvernement de transition, Parlement de transition…)

« Telles sont les mesures à prendre pour rassurer les différents protagonistes de la crise tchadienne et obtenir un dialogue national inclusif souverain porteur d’espoir. Faute de quoi les membres de Convergences se réservent le droit de s’abstenir d’y participer et de dénoncer cette mascarade qui ne fera que conduire le pays vers de hautes et périlleuses turbulences. »



L’Info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut