Société › Actualité

Tchad : pénurie de légumes sur les étales

Cette pénurie touche plusieurs localités du pays. Et l’un des légumes le plus recherché est l’oignon.

 

Des aliments de base de la cuisine tchadienne tels que l’oignon et certains légumes sont de plus en plus rares dans les marchés de N’Djamena et aux alentours de la capitale, notamment dans la province du Ouaddaï. Leur prix a par ailleurs augmenté.

Cette pénurie des denrées alimentaires est due à des difficultés au niveau de la production de ces légumes. L’oignon demande beaucoup de moyens et de ressources, ce qui décourage les producteurs.


L’eau est la principale cause de cette pénurie, celle-ci n’étant pas accessible en abondance pour la majorité des cultivateurs. Face à la pénurie, des importations parviennent des pays voisins, notamment du Soudan. Le prix élevé des oignons est la conséquence de sa rareté dans certains marchés.

Le Tchad et le Fonds saoudien pour le développement ont signé le 29 octobre 2018 un accord de prêt destiné au financement d’adduction d’eau potable de la ville d’Abéché, au Ouaddaï. L’adduction d’eau devrait permettre d’approvisionner les lieux de consommation d’Abéché, et faire face au manque d’eau dans la ville.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut