› Santé

Tchad : Partenariat entre l’Onape et l’Hôpital Mère et Enfant

Cet accord signé par les deux parties le vendredi 13 juillet dernier, porte sur l’emploi des jeunes diplômés tchadiens.

 

Le directeur Général de l’Hôpital de la mère et de l’enfant et celui de l’Onape ont signé ce vendredi 13 juillet 2018, à l’hôpital mère et enfant un partenariat pour le développement de l’employabilité des jeunes diplômés à travers des stratégies pré-emploi.

C’est dans le souci de lutter contre le chômage en milieu jeune et d’offrir de l’opportunité aux diplômés sans expériences que les deux institutions ont signé la convention. « C’est avec grand cœur que nous acceptons de recevoir les différents stagiaires que ce soit académique ou déjà diplômés en  quête de stage de perfectionnement. Nous demandons à nos partenaires de continuer dans ce même élan. Pour nous c’est une très bonne occasion de pouvoir officialiser cette cérémonie pour le bien être des diplômés en quête d’emploi », déclare le directeur général de l’hôpital mère et enfant Saleh Abdelsalam.


Pour le directeur Général de l’Onape ce partenariat va désormais lier les deux organisations qui sont l’Hôpital de la mère et de l’enfant dans la lutte contre le chômage et la pauvreté pour le développement économique du Tchad. « La lutte contre le chômage est un défi majeur de notre siècle, il est par ailleurs un des facteurs indéniable qui conduit à un dialogue, à un développement économique harmonieux et durable. La main d’œuvre dans le secteur de la santé fait souvent défaut, vu l’augmentation du nombre de la population tchadienne. Le lien naissant entre nos deux organisations va fortement apporter un impact positif dans le monde médical pour le bien être de la population», souligne le DG de l’Onape. « L’objectif principal de ce partenariat est de renforcer les capacités des diplômés sortis des grandes écoles et Universités afin de répondre aux critères de l’offre de l’emploi de la 4eme république en matière de l’emploi », ajoute-il

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut