Politique › Partis politiques

Tchad : un nouveau statut juridique de l’opposition adopté

Le projet d’ordonnance a été validé au cours du conseil de ministre qui s’est tenu hier 09 aout 2018 au Palais présidentielle.

 

Le gouvernement tchadien a adopté, en conseil des ministres, le projet d’ordonnance portant statut de l’opposition démocratique au Tchad, a annoncé jeudi soir sa porte-parole, Ndolenodji Alixe Naïmbaye, sur la radiotélévision publique.

« Ce texte traduit, selon le gouvernement, le souci de créer les conditions favorables à l’instauration d’une véritable culture démocratique », a affirmé Mme Naïmbaye.


L’opposition politique au Tchad a un statut juridique fixé par une loi du 4 août 2009. Le chef de l’opposition politique est le président du parti d’opposition qui dispose du plus grand nombre de députés à l’Assemblée nationale, selon cette loi.

C’est en vertu de cette loi que l’opposant Saleh Kebzabo dont le parti était arrivé second lors des dernières élections législatives, assure ces fonctions.

La nouvelle ordonnance « vise à organiser l’opposition démocratique pour lui permettre de jouer pleinement son rôle en vue de promouvoir la concertation directe dans le cadre du dialogue politique sur des questions d’intérêt national et de préserver l’intérêt supérieur de la Nation », a précisé la porte-parole.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut