Société › Education

Tchad : le ministre de l’enseignement supérieure visite le CNRD

C’était hier mercredi 22 août. Le directeur du Centre national de la recherche pour le développement lui a fait une visite guidée.

 

Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Dr Houdeingar David a effectué une visite au Centre national de la recherche pour le développement (CNRD), ce mercredi 22 août. Il a échangé avec le directeur général dudit centre, Dr Baba Mallaye.

Le directeur général du CNRD, Dr Baba Mallaye a présenté l’institution qu’il dirige au ministre de l’Enseignement supérieur. Après un petit entretien, accompagné de son staff, Dr Houdeingar David a visité la bibliothèque du CNRD où sont stockés plus de 74.000 documents. Les microfiches sont en  cliché et malheureusement, il n’y a pas de machine pour les lire. Plusieurs milliers de documents sur le Tchad sont disponibles en version électroniques. Houdeingar David a visité le service de diffusion et valorisation des résultats de la recherche scientifique et technique. Toutes les missions de recherche sont recensées ainsi que les résultats.

Le ministre de l’Enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation s’est rendu à la salle de stockage où l’on trouve plus 21.000 fossiles. Selon le DG du CNRD, des milliers autres fossiles sont déjà collectionnées et inventoriées, certains attendent d’être nettoyées et classifiées mais faute de moyens les activités dans ce département sont au ralenti.  « Le service de télédétection a été consumé par un incendie, nous souhaitons reconstituer ce département pour faire les cartographies du nouveau découpage administratif. Il y a le jardin scientifique qui meurt où sont piquées 15000 pépinières », relève Dr Baba Mallaye.


Dr Houdeingar David a souligné l’importance du travail que fait le centre : « la recherche comme un facteur de production de connaissances et facteur de création de richesse est un levier essentiel pour le développement d’un pays. Un pays ne peut pas se développer s’il n’y a pas une recherche qui produit des résultats concrets ». Il se dit conscient du manque des moyens au CNRD mais le gouvernement fera de son mieux, selon sa disponibilité financière pour appuyer l’institution.

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut