Politique › Partis politiques

Tchad : message de Succès Masra à l’ancien vice-président des Transformateurs

Moustapha Mahamat Masri et Succès Masra

Le président des Transformateurs, Succès Masra n’en veut pas à son ancien vice-président, Moustapha Mahamat Masri. Il laisse entendre que ce dernier est victime des menaces depuis longtemps.

« BON VENT CHER BRO, CHER MOUSTAPHA.

Bro ! Oui c’est comme ça qu’on s’appelle, car entre nous il n‘y avait pas de titres. Bro pour dire Brother, frère. Et puis il y a un autre avec qui on s’appelle Lao, pour dire aussi brother, il se reconnaîtra.

Et comme c’est toi bro, je casse un peu les codes et je vais t’écrire avec le cœur, spontanément comme on a toujours été depuis qu’on se connaît.

Tu me manques déjà. Toi et moi on était comme Thomas et Blaise, même quand je me repose et que tu arrives, tu peux rentrer derrière moi, dans la chambre, sans Protocole. Tu es probablement le seul qui pouvait faire cela en dehors de mon équipe sécurité. On mange dans la même assiette, tu es mon frère et c’est ce que tu m’as écrit ce jour avant ta conférence de départ. La confiance était telle que c’est toi qui validais tous les bureaux transformateurs dans tout le pays pour veiller à leur composition et à leur diversité, dans le respect de notre ADN. C’est ces coordonnateurs et référents que tu as installés qui coordonnent toutes nos marches et toutes nos actions suivant notre ligne directrice. Ils doivent être surpris ce soir.

Au demeurant, cher Moustapha, tu auras été l’un des plus résiliant et je connais les pressions par lesquelles tu es passé durant toutes ces plus de 4 ans à mes côtés. Ces pressions venaient de toute part. Tu as tenu mais tu es arrivé au bout de ce que tu peux humainement supporter. On va les taire par pudeur ici. Que Dieu t’accompagne pour la suite de ta vie.

Depuis toutes ces années, alors même que nous sommes dans notre pays, c’est la toute première fois que tu passes à la télé Tchad ( moi je n’y ai pas encore droit parce que je suis indésirable dans mon pays semble, et pourtant c’est pas faute d’avoir demandé). C’est curieux non ? Souviens- toi de tous ceux qui ont dit qu’ils quittaient Les Transformateurs et qu’on regardait toi et moi à la Télé Tchad, un peu curieux sur leurs raisons. On se disait souvent quand c’est le camp d’en face qui organise une conférence de presse dans un hôtel en y invitant tout le monde et fait passer à la Télé Tchad sans censurer, il y a forcément matière à réflexion. On ajoutait même que quitter est une chose mais rejoindre le camp en face en est une toute autre. Aujourd’hui tu t’es livré au jeu, c’est un choix et je le respecte, tu as meme eu droit à un magazine du journal télévisé m’a-t-on dit. Le 20 Octobre encore ils tiraient lacrymogènes dans ta maison sur des enfants qui n’ont même pas pris part à la manifestation. Je sais ta souffrance à ce moment là, toi qui as un coeur aussi , oui un coeur.

Tu te souviendras que je n’ai jamais tué personne et j’ai jamais appelé au meurtre de qui que ce soit et Les Transformateurs, ce Parti tien, nous y sommes engagés d’abord et avant tout pour le respect de la vie humaine. C’est notre ADN.

Même le drapeau, « tissu sakhit » comme le disent certains, on n’a jamais cautionné que ce soit brulé ou piétiné, combien de fois la vie humaine. Ça c’est notre colonne vertébrale et par dessus tout tu sais que c’est ma foi et mon éducation.

Mais tu le sais aussi, pour la dignité, toutes les options sont sur la table et le choix de la lutte pacifique ce n’est pas le choix de la lâcheté. Jamais moi ton frère que tu connais, je ne m’accommoderais à l’apartheid et tu le sais qu’il y a l’apartheid dans ce pays.


Car chez les Transformateurs, la justice et l’égalité sont au-dessus de tout, y compris au-dessus de l’unité du Tchad. S’il fallait choisir entre plusieurs Tchad Justes ou un Tchad injuste, je choisirai plusieurs Tchad où règne la Justice. C’est parce que dans les faits il y déjà deux Tchad que nous nous évertuons à les réunir sur la base de justice et égalité et souviens toi de notre idée commune de faire élire les gouverneurs et de proposer un ticket présidentiel dans la future constitution au nom de la diversité qu’il faut au sommet de l’Etat. Quand il y’a un « Succès et un Moustapha » au sommet du Tchad c’est forcément plus beau que quand il y’a un « Mahamat et un Saleh ». Oui ça c’est nous ça, dire les choses, proposer des solutions sans hypocrisie!

Car à quoi sert l’hypocrisie d’une paix ou de vivre ensemble indexé sur la domination d’un groupe armé sur une grande majorité qui veut choisir ses dirigeants démocratiquement dans la diversité. Ceci est clair pour tout le monde.

De là où tu es, j’espère, tu auras à cœur de rappeler autour de toi que les Transformateurs n’ont pas encore décidé d’avoir recours à la lutte armée ( lutte non pacifique) et que si un jour on devait le faire, moi en tant que premier porte parole, je l’annoncerai au monde. Mais que personne n’espère que nous allons nous accommoder aux tueries, aux massacres, au terrorisme d’Etat en prenant les baggages pour rejoindre le camp de ceux qui ont empêché pendant 3 ans notre existence légale, qui ont tué les 17 Marcheurs le 27 Avril 2021, qui viennent d’en tuer plus de 200 depuis le 20 Octobre 2022 et qui veulent imposer aux Tchadiens la dynastie sur fond d’un électoralisme pour faire semblant de démocratie.

Ce camp là jamais nous ne le rejoindrons, et ça s’appelle avoir le cœur,oui quand on lutte pour la dignité humaine, le cœur est plus important que la tête qui calcule, qui est tactique. Les Transformateurs c’est le coeur et la tête.

Ce soir donc, en souvenir de cette fraternité, je suivrai le discours de Desmond Tutu qui rappelait en 1986 : on ne réforme pas l’apartheid, on l’abat ! Et je peux entendre Mandela qu’ils ont d’ailleurs obligé à avoir recours à la lutte armée parce que justement on voulait qu’il s’adapte a l’apartheid et négocie avec l’apartheid. Il y’a aujourd’hui deux Tchad. Pour les réunir c’est la justice et l’égalité, s’il n’y a pas cela, jamais il n’y aura cette unité sur la base de l’apartheid. Le Tchad un et indivisible est un slogan s’il n’est pas bâti sur le roc de la justice et l’égalité et je me permets de garder cette belle phrase que tu disais : les Transformateurs ne sont pas des militants, ce sont des combattants, des combattants de la justice et l’égalité.

C’est au nom de la Justice et l’égalité que nous sommes nés, nous Les Transformateurs et c’est au nom de cela que nous mourrons si nécessaire.

Avec un coeur lourd en pleurant tous nos combattants de la jusitce et l’égalité qu’ils ont abattus en cherchant à inverser les responsabilités dans leur culte du mensonge, je te souhaite bon vent.

Que Dieu te garde et à bientôt cher frère. » MS



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 31.05.2022

La Centrale électrique de gaz de Moundou

Moundou, la capitale économique du Tchad, s’apprête à dire au revoir aux multiples délestages grâce à l’énergie électrique. La construction de cette nouvelle centrale électrique…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut