› Politique

Tchad : Mahamat Assileck Halata contre la multiplication des partis politiques

Prenant part au dialogue national inclusif et souverain, Mahamat Assileck Halata a exprimé son mécontentement suite à la multiplication des partis politiques au Tchad.

Pour lui, l’argent que l’Etat reverse aux nombreux partis politiques, peut aider à résoudre certains problèmes sociaux. Il cite entre autres, problèmes d’eau, de santé et de d’éducation au Tchad. Pour Mahamat Assileck Halata, le nombre pléthorique de partis politiques ne comporte aucun avantage.

Il s’interroge sur le nombre pléthorique de partis politiques en ces termes : «Qu’est-ce qu’on va faire avec plus de 200 partis politiques ? » Il estime que pour être reconnu comme parti politique, il faut avoir minimalement, un siège dans la capitale et des représentants dans les provinces et de façon effective.


«  Il y a des partis politiques qui ne représentent que leur personne, leur famille. C’est connu de tout le monde. Ils vivent sur le dos de l’État. Ce n’est pas un commerce. Que cela s’arrête », regrette-il.

Mahamat Assileck Halata souhaite que l’occasion qu’offre le dialogue national inclusif permette de refonder le Tchad.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 31.05.2022

La Centrale électrique de gaz de Moundou

Moundou, la capitale économique du Tchad, s’apprête à dire au revoir aux multiples délestages grâce à l’énergie électrique. La construction de cette nouvelle centrale électrique…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut