› Société

Tchad : lutte contre la mendicité dans la ville de N’Djamena

Le maire de la ville de N’Djamena, Ali Harou, à travers un communiqué de presse du 19 juillet 2022, interpellent les mendiants présents devant les locaux des institutions.

« Suite aux multiples accidents causés par des personnes pratiquant la mendicité autour des ronds-points, dans les différentes artères, devant les banques et institutions, le Maire de la Commune de la Ville de N’Djaména rappelle, une fois de plus, que cette pratique est strictement », ainsi s’adresse le maire de N’Djamena aux acteurs de la mendicité.

Ali Haroun invite les parents des mineurs qui s’adonnent à cette pratique de prendre des dispositions pour les en empêcher.


Le Commissaire Central de la Police Nationale, le Commandant de la Légion N°10 de la Gendarmerie et le Directeur de la Police Municipale et de la Protection Civile, sont chargés d’exécuter, indique le premier magistrat de la ville.

Pour mémoire, en 2015, Ali Haroun avait interdit la mendicité dans la ville de N’Djamena pour lutter contre le terrorisme. La décision faisait suite aux attentats suicides de juin-juillet de la même année.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 31.05.2022

La Centrale électrique de gaz de Moundou

Moundou, la capitale économique du Tchad, s’apprête à dire au revoir aux multiples délestages grâce à l’énergie électrique. La construction de cette nouvelle centrale électrique…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut