Politique › Partis politiques

Tchad : l’opposition ordonne l’annulation du décret désignant les membres de la CENI

Idriss Déby glisse son bulletin de vote dans l'urne lors des présidentielles de 2016. (c) Droits réservés.

Les partis politiques de l’opposition démocratique considèrent que le décret 216 qui viole gravement les dispositions des lois précitées est nul et de nul effet. Ils exigent son annulation pure et simple.

L’opposition démocratique tchadienne, lors d’une rencontre tenue ce lundi 4 mars 2019, a estimé que le décret 216/PR/2019 du 21 février 2019 désignant les membres de la Commission électorale indépendante (CENI), viole les dispositions de la loi 30/PR/2018 et de l’ordonnance 40/PR/2018 portant respectivement création d’une commission d’une CENI et statut de l’opposition démocratique.


Selon eux, si la classe politique, notamment le gouvernement, voudrait que les prochaines élections soient libres, transparentes, démocratiques et apaisées comme l’a souhaité le président de la République, il appartient à l’opposition démocratique et à elle seule de designer ses représentants à la CENI, conformément aux textes en vigueur.


loading...


À LA UNE
Retour en haut