Société › Education

Tchad : l’Ista-Cémac et l’Université virtuelle signent un accord de coopération scientifique et pédagogique

La cérémonie de signature de cet accord scientifique a été précédée ce lundi 1er avril 2019. (c) Droits réservés.

La cérémonie a vu la présence des responsables de l’éducation et de l’enseignement supérieur au Tchad, dont le ministre Houdeingar David qui a supervisé la signature de l’accord.

L’Université virtuelle du Tchad a procédé aujourd’hui à la signature d’un accord de partenariat avec l’Ista-Cémac. La cérémonie de signature de cet accord scientifique a été précédée ce lundi, 1er avril 2019, par une conférence animée par la directrice générale de l’Ista-Cémac, Mme Mahadié Outhman Issa, et le vice-recteur de l’Université virtuelle du Tchad, Dr Daouda Ahmat. Le thème a porté sur « Conférence scientifique sur les paradigmes pédagogiques mis en œuvre à l’Ista-Cémac et à l’UVT ».

C’est après ce temps d’échanges, que l’accord scientifique entre les deux institutions d’enseignement supérieur a été paraphé par les deux parties représentées, sous le regard du ministre en charge de l’enseignement supérieur, Dr Houdeingar David.

Selon la directrice générale de l’Institut sous régional-multisectoriel de technologie appliquée, de la planification et dévaluation de projet, institution spécialisée de la Cémac (Ista-Cémac), Mahadié Outhman Issa, cet accord permettra d’élargir leur champ d’action. « Avec l’université virtuelle du Tchad, nous comptons élargir notre portefeuille de partenariat fructueux pour offrir à notre institution cette ouverture essentielle qu’est l’enseignement virtuel dans un monde digitalisé, ou l’économie numérique, et l’enseignement virtuel sont en train de perdre toute leur place », a-t-il ajouté.


Dans une dynamique de partenariat gagnant-gagnant, l’Ista-Cémac va pouvoir bénéficier du savoir-faire de l’université virtuelle du Tchad, et en retour il apportera sa modeste expertise pour l’émergence du Tchad.

L’accord-cadre de coopération scientifique et pédagogique entre les deux établissements prévoit entre autres : les échanges d’étudiants ; les stages d’étudiants, d’enseignants, de chercheurs ; les échanges dans le cadre de la formation continue ; la formation et le renforcement des capacités des agents ; la promotion des programmes d’études conjointes.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut