Société › Education

Tchad: les recteurs des académies prendront fonction dans les 23 provinces bientôt

Vue de face de l'Université de N'Djamena. (c= Droits réservés.

Après la nomination des 23 recteurs des académies, une première réunion de présentation a eu lieu le 12 février au CNRD (Centre national d’appui à la recherche et au développement).

 C’est au sortir des travaux pour la mise en œuvre de l’amélioration du système éducatif tchadien par le comité interministériel. En effet, la réunion qui a vu la participation de plusieurs ministres, secrétaires généraux et des recteurs des académies du Tchad fait suite à la nomination des recteurs d’académies pour respecter les dispositions de la loi portant orientation du système éducatif au Tchad. En octobre dernier un comité interministériel a été mis en place pour examiner les propositions de préoccupation des recteurs académiques.

Au menu de la réunion les textes, les contextes, l’organisation, le fonctionnement et quelques actions urgentes ont été énumérées en vue d’améliorer le système éducatif. Par la même occasion plusieurs difficultés auxquelles le système est confronté ont été évoquées. C’est le cas du dysfonctionnement, de la répartition inégale et de la déperdition des enseignants. Un planning pour la réalisation des différentes actions a été établi. Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Dr David Houdeingar affirme, « le système éducatif est le seul secteur au Tchad qui a reçu beaucoup d’investissementsmais la qualité reste toujours basse »


Le 13 décembre dernier par un décret 1855/PR/MESRI, les recteurs d’académie ainsi que les secrétaires généraux ont été nommés sur tout le territoire national. Les recteurs académiques vont remplacer les délégués de l’éducation dans les capitales provinciales. Ces recteurs ont pour rôle, le contrôle du système éducatif, de la maternelle à l’université.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut