Politique › Justice

Tchad : les peines retenues contre les trafiquants de tramadol oscillent entre 5 et 10 ans

Le verdict a été prononcé par le tribunal de grande instance de N’djamena ce vendredi 24 juillet. Les auteurs impliqués dans l’affaire de trafic de drogue de synthèse en direction de la Libye ont écopé des peines, chacun en fonction du rôle joué

La première étape des plaidoiries sur l’affaire des tramadol est close. Le tribunal en a tranché sur les 11 dossiers. Les peines vont de 5 à 10 ans avec des amendes allant de 100 000 FCFA à 50 000 dollars. C’est pour la plupart, les peines requises par le procureur de la République près du tribunal de grande instance de N’Djamena, Youssouf Tom. Tous les mis en cause ont été inculpé à l’exception d’un officier et une condamnation avec sursis.

Le directeur d’exploitation de l’Agence Nationale de Sécurité (ANS), le général Tougout Abo Soulo et le chef de service administratif et financier, Souleymane Mahamat Délio écopent chacun 10 ans de prison avec 50 000 dollars américains chacun. Bichara Idriss Saleh  militaire en service à la DGSSIE Youssouf Moussa Leïssa officier de police, bénéficient de la même peine mais avec une amende de 25 000 dollars.  Ces derniers devaient corrompre le directeur des Douanes.

Le colonel de police prend 5 ans de prison, il est coupable de tentative de corruption sur la personne du procureur. Il lui aurait proposé la somme de 1 milliard de FCFA


Dix ans de prison également pour les sieurs Hassan Abdallah Kébir et Allaga Gaï Meï  avec amende de 500 000FCFA. Ils auraient reçu 260 millions FCFA d’une personne cité de l’un de leur proche cité dans l’affaire. Le cambiste ayant reçu l’argent en provenance de la Lybie tombe également sous le coup de la loi, il écope de 5 ans de prison avec sursis et 100 000FCFA. Enfin, le chef d’antenne de l’ANS à l’extrême nord, et Mahamat Ali Sougui, chargé des relations publiques du DG de l’ANS, prennent chacun 5 ans de prison ferme et 1 000 dollars américains d’amende ferme. Souleymane Mahamat Délio, chef de services administratifs et financiers de l’ANS est relaxé au bénéfice du doute.

Le collectif d’avocats estime que le droit n’a pas été dit. Ils ont interjeté appel ipso-facto.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut