Société › Education

Tchad : les enseignants contractuels des matières scientifiques réclament des arriérés de salaire

Droits réservés.

Cinq mois après la formalisation de leurs contrats avec l’Etat et leur déploiement sur le terrain, les enseignants des matières scientifiques ne sont toujours pas payés.

Les enseignants contractuels des matières scientifiques revendiquent au gouvernement cinq mois d’arriérés de salaire. Ils avaient été recrutés en août 2019 et mis à la disposition des lycées scientifiques en octobre 2019. Ça fait cinq mois déjà que ces enseignants contractuels sont déployés sur le terrain mais n’ont jusque-là pas perçu un mois de salaire.

Ceux de N’Djamena se sont réunis le mardi 11 février 2020, à l’école du centre. Ils disent être découragés et abandonnés  par le ministère de l’Education nationale.


Notons qu’ils sont au total 1 436 candidats retenus et mis à la disposition des délégations provinciales de l’Education nationale.

Du côté du ministère de l’Education, les contrats se trouvent au ministère des finances, c’est à ce niveau que ça coince encore.


loading...


À LA UNE
Retour en haut