Société › Environnement

Tchad : les éléphants en danger au Tchad depuis la mort d’Idriss Deby Itno

Le défunt président Idriss Deby Itno et la créatrice de l'ONG SOS ÉLÉPHANTS

Certaines populations d’éléphants au Tchad sont très menacées depuis la disparition, brutale de l’ancien président. C’est du moins ce que pense la fondatrice de l’ONC ‘’SOS éléphant’’.

 La fondatrice de l’ONG SOS éléphants, Stéphanie Vergniault, a dans un vibrant hommage du lundi 18 avril 2022, salué le combat d’Idriss Deby Itno en faveur de la protection des éléphants. Il avait fait de la protection des pachydermes, un combat personnel. « Aujourd’hui la cause des éléphants est orpheline même si les successeurs du Maréchal font tout pour respecter son héritage moral et politique », regrette Stéphanie Vergniault. A cause de cette menace qui pèse sur les éléphants, la créatrice de SOS éléphant est revenue d’urgence au Tchad. « J’ai eu le courage de revenir il y a quelques mois et de reprendre le combat car certaines et mon équipe m’attendait. »

Stéphanie Vergniault  raconte sa croise avec Deby père, « C’était en mai 1995 ma première rencontre avec le président du Tchad Idriss Deby Itno, devenu plus tard Maréchal du Tchad. Nous nous sommes rencontrés à Paris dans un contexte professionnel et en juin 1995, il m’a invité à N’Djamena et m’a fait découvrir le Tchad, ce Tchad dont il était si fier, et celui que j’aime tant, celui des grands espaces de la flore et de la faune sauvage. Dès 1995, nous parlions de la fierté qu’il était d’être le président d’un pays si riche en flore et faune. Nous sommes devenus amis et nous ne nous sommes jamais quittés. En 2008, après plusieurs longs mois dans la forêt amazonienne, avec les tribus Huaronis, où j’ai écrit un livre, je suis revenu au Tchad et j’ai créé SOS ÉLÉPHANTS en 2008


« Le président Idriss Deby était fier de mon combat et n’a jamais hésité à s’engager personnellement avec moi et à régler les différends lorsque les éléphants étaient menacés. Il a fait de la protection de la flore et de la faune une cause importante, la protection des éléphants est devenue une cause nationale. », poursuit la promotrice de l’organisation de protection d’animaux. Celle qui pense que le Maréchal voulait que les communautés du Tchad se rapprochent de leurs racines, là où la terre ne ment pas ou ne trahit pas, là où la Terre est nourrissante. « Il voulait que son peuple vive dans des microclimats protégés par les arbres, malgré la dureté du climat sahélien.»



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 31.05.2022

La Centrale électrique de gaz de Moundou

Moundou, la capitale économique du Tchad, s’apprête à dire au revoir aux multiples délestages grâce à l’énergie électrique. La construction de cette nouvelle centrale électrique…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut