Société › Faits divers

Tchad : le tribunal se tourne vers la médecine pour déterminer l’âge de Zouhoura

La justice et la famille n’arrive pas à s’accorder sur l’âge de la jeune épouse du député Azzai Mahamat Hassan.

 

 

Ce sera finalement une expertise médicale qui est recommandée dans l’affaire du député Azzai Mahamat Hassan, accusé d’avoir épousé Zouhoura Mahamat Tahir Kelley, supposée mineure. Une décision prise à la suite du témoignage du secrétaire général de la commune de Nokou qui n’a pas dénoué la situation.

Zouhoura est-elle mineure ou majeure ? La justice n’a pas pu se prononcer sur cette question malgré les documents fournis par les parties au procès. C’est pourquoi le tribunal de grande instance de N’Djamena a recommandé une expertise médicale pour déterminer l’âge de Zouhoura Mahamat Tahir Kelley. Cette jeune femme, épouse du député Azzaï Mahamat Hassan, est présumée mineure. La décision de se confier à une expertise médicale en dehors du Tchad a été prise après l’audition, le 7 décembre 2018, du secrétaire général de la commune de Nokou dans le département du Nord Kanem. Ali Mahamat Garfa avait en effet délivré un acte de naissance à Zouhoura, attestant qu’elle a bel et bien 18 ans.


L’homme n’a pas pu convaincre le tribunal de l’authenticité de l’acte de naissance, brandi par le conseil des prévenus. Le secrétaire général de la commune de Nokou dit avoir délivré l’acte de naissance « à la demande de père de Zouhoura ». Il a affirmé qu’il n’a pas été exigeant avec ce dernier dans les cadres des démarches administratives. Et pour cause : le papa de Zouhoura est un fils à son ami.

Le secrétaire général de la Commune de Nokou dit également avoir délivré l’acte de naissance en 2018. Or, sur l’acte de naissance il est bien écrit qu’il a été délivré en 2015. « Toutes les informations contenues dans le document sont fournies par le père de Zouhoura. Moi, je n’ai fait que reproduire », se disculpe l’agent communal. Un discours pas convaincant pour les juges, le dossier est renvoyé pour le 14 décembre prochain.

Le témoignage du secrétaire général de la Commune de Nokou Ali Mahamat Garfa, ne semble pas avoir l’adhésion des prévenus et leur conseil. Les avocats du député Azzaï Mahamat Hassan et de son beau-père Mahamat Tahir Kelley observent qu’il y a eu des contrevérités dans les interventions du témoin. Ils ont été vite calmés par le tribunal en disant qu’ils auront la possibilité de s’exprimer à la prochaine audience.

loading...


Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut