Santé › Actualité

Tchad : le taux de prévalence du sida a baissé de moitié

La prévalence qui était de 3,3% en 2015 est revenue à 1,5% en 2018. Le récent rapport de l’ONUSIDA, révèle que 9.4 millions de personnes vivant avec le VIH ne connaissent pas leur statut sérologique.

 

La Journée mondiale de lutte contre le Sida a été célébrée ce dimanche 2 décembre au Palais du 15 janvier, à N’Djamena, en présence de la Première Dame, Hinda Déby, de plusieurs officiels et des membres d’associations.

Le ministre de la Santé publique, Aziz Mahamat Saleh s’est félicité de l’implication personnelle à un haut degré de la Première Dame, nommée récemment Ambassadrice spécial de l’ONUSIDA. « Son combat incessant associé aux efforts d’autres acteurs ont permis au Tchad d’accomplir des progrès considérables. La prévalence qui était de 3,3% en 2015 est revenue à 1,5% », a relevé Aziz Mahamat Saleh.


Cependant, fait-il observer, la moitié de la population malade ne connaît pas son statut. Comme mesure phare dans la nouvelle stratégie du Tchad, le ministre Aziz Mahamat Saleh a fait mention de la décentralisation de la riposte, qui va s’accompagner du renforcement de la prévention et de la garantie dans la prise en charge. Il a dénoncé ce qu’il appelé « l’orgueil mal placé » de certains hommes face à la maladie, les invitant à faire dépister tous ceux qui sont sous leur responsabilité.

La représentante d’ONUSIDA au Tchad, Pr. Mame Awa Faye, a laissé entendre que le thème de cette édition pousse à l’action, avant d’insister sur le renforcement du dépistage, un moyen qui selon elle, favorisera l’élargissement du traitement et l’intensification de la prévention.

Pour sa part, la Première Dame Hinda Déby a indiqué que les résultats actuels incitent à l’optimisme. Mais pour garantir la victoire sur le Sida d’ici 2030, l’Ambassadeur spécial de l’ONUSIDA invite ses compatriotes à mettre les bouchées doubles à travers un dépistage massif et un changement radical de comportement. Elle a invité les jeunes à adopter un comportement responsable, à privilégier leur éducation et à nourrir des ambitions pour eux et leur pays.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut