› Société

Tchad : le ministère de l’Elevage interdit la vente illicite des produits vétérinaires animaliers

Quelques bœufs en état de santé inquiétante. (c) Droits réservés.

Le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Gayang Souaré a tenu le mercredi 3 avril la 9ème réunion mensuelle sur la santé animale, en présence des techniciens du département et des partenaires.

Trois points étaient inscrits à l’ordre du jour : le compte-rendu de la 8ème réunion mensuelle sur la santé animale, la présentation de la situation zoo-sanitaire du mois de mars et la présentation des actions mises en œuvre qui découlent de la précédente réunion sur la santé animale.

La directrice des services vétérinaires, Dr. Nodjimadji Rirabé, a fait un exposé de la situation sanitaire devant les participants. Les multiples campagnes de sensibilisation initiées en faveur des éleveurs ont porté leurs fruits, la situation étant désormais « sous contrôle ».

La vente illicite des produits vétérinaires demeure une préoccupation majeure, selon un rapport du ministère. Le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Gayang Souaré a appelé à la fermeté face à cette situation. Il a précisé qu’une situation probante des établissements de vente des produits vétérinaires doit être faite, (que) des missions d’inspection et de contrôle seront organisées dans tout établissement qui n’est pas en règle dans les normes et (que) les établissements dont les ouvertures ne sont pas effectives verront leur agrément retiré.

Une sensibilisation accrue pour la vaccination


L’Etat et ses partenaires ont lancé des campagnes de vaccination afin de protéger les troupeaux mais font face aux réticences de certains éleveurs.  La Banque mondiale, à travers le Projet régional d’appui au pastoralisme, a mis en place des campagnes de vaccination au Tchad pour protéger les troupeaux d’animaux contre les maladies et renforcer le secteur de l’élevage.

Des fausses rumeurs

Des fausses rumeurs ont circulé selon lesquelles les vaccins tueraient les animaux. Le président de la Confédération interprofessionnelle de la filière élevage a démenti ces informations et a rassuré les éleveurs que les vaccins ne présentent aucun danger pour la santé des animaux.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut