› Eco et Business

Tchad : le ministère de l’Economie lance la collecte des données de l’enquête EDS-MICS 2019

(c) Droits réservés.

Le ministère de l’Economie et de la Planification du développement en partenariat avec l’Agence des Nations-Unies en charge de l’Enfance a procédé au lancement de la collecte des données de l’enquête EDS-MICS 2019.

Cette enquête sera réalisée par l’Institut national des statistiques et des études économiques et du développement et ses agents techniques. L’enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS) est un programme international d’enquête auprès des ménages élaboré et appuyé par l’UNICEF. Elle est conçue pour recueillir des estimations sur les indicateurs clés pour évaluer la situation des enfants et des femmes.

L’enquête EDS-MICS s’inscrit également dans la mise en marche d’une véritable révolution des données au Tchad. L’enquête va permettre la collecte des données, les transferts sociaux, la qualité de l’eau, les compétences fondamentales d’apprentissage (enfants de 7 à 14 ans), les capacités fonctionnelles des enfants et des adultes, le statut migratoire, l’utilisation de carburants et technologies propres entre autres, contribuant ainsi au suivi des Objectifs du Développement durable (ODD) et les indicateurs du développement pays.

Elle contribuera à :
• Combler certaines lacunes de données sociodémographiques au Tchad ;
• Apporter une modernisation de la collecte de données ;


• Appuyer le développement de nouvelles cibles et de nouveaux indicateurs.

L’enquête couvre 33 indicateurs ODD basés sur les ménages et avec plus de 100 indicateurs renseignés principalement sur la santé, la nutrition, le VIH, l’éducation, le WASH et les politiques sociales. L’enquête a un coût global de 1 819 973 316 FCFA.

Selon le représentant de l’Unicef, Dr Célestin Traoré, l’enquête vient à son heure pour appuyer le suivi des ODD dont l’agenda fixé engage à produire des produits indicateurs désagrégés au niveau national et provincial pour permettre de mieux cibler les politiques publiques, lutter plus efficacement contre les inégalités et les disparités et de suivre les progrès.

En lançant officiellement l’enquête, le représentant du ministre de l’Economie et de la Planification du développement, Ahmed Alkoudar Ali Fadel, secrétaire d’Etat aux Finances et du Budget, a justifié la volonté d’organiser cette collecte par la mise à jour des données fiables. « La mise en œuvre de l’enquête EDS-MICS 2019 dont nous lançons les activités de collecte des données sur le terrain, participe à la constitution des bases des données statistiques fiables et à jour, à la promotion une gouvernance et une gestion publiques dans la transparence et dans la confiance », a-t-il déclaré.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut