› Santé

Tchad : le ministère de la santé organise un plan de riposte contre les décès maternels et périnatals

Un atelier de renforcement de capacités en faveur des agents de santé de N’Djamena, du Ouaddaï et du Logone Occidental s’est ouvert le 24 août 2020 à N’Djamena, avec pour objectif de trouver des solutions pour faire mettre fin aux décès maternels et périnatals.

La surveillance des décès maternels périnatals et riposte est une stratégie qui allie la notification de tous les décès maternels et périnatals, la systématisation des revues de tous ces décès pour en dégager les causes et surtout les facteurs ayant contribué à ces décès et enfin la riposte qui consiste à dresser ces facteurs pour éviter que d’autres décès ne surviennent.

Depuis 2010, le Tchad a adhéré à cette stratégie et avec ses partenaires techniques et financiers a pris de nombreuses initiatives.

L’objectif de cet atelier est de renforcer les compétences des équipes des hôpitaux des provinces de Ndjamena, de Ouaddaï, et du Logone occidental en relisant les revues des décès maternels et périnatals. Il sera aussi question d’identifier les causes principales des facteurs et réalisés un plan de riposte, faire le suivi de la mise en œuvre du plan de résolution des problèmes et enfin élaborer les rapports des revues des décès maternels au Tchad.

Le représentant intérimaire de Fonds des Nations Unies pour la population Dr Ndjiki Rostand a relevé que ces assises permettront de renforcement les capacités des professionnels de la santé. Il a rassuré de la disponibilité de son institution à accompagner le Tchad à lutter contre la mortalité maternelle et néonatale afin de réduire le taux des décès.

Au Tchad, le taux de la mortalité maternelle demeure à un niveau encore élevé 860 décès pour 100 000 naissances vivantes.


La mortalité néonatale à 39% et la mortalité infantile à 72% a fait remarquer le Directeur General Adjoint du ministère de la santé publique et de la solidarité nationale Dr Mahamat Hamit Ahmat. Pour lui, la plupart de ces décès peuvent être évité même quand les ressources sont limitées. Dr Mahamat Hamit Ahmat demande aux participants de suivre la formation avec plus d’attention et d’être participatifs afin de bénéficier des connaissances qui leur seront transmises.

Cette formation est organisée par le ministère de la santé publique et de la solidarité nationale avec l’appui financier des partenaires techniques et financiers.

Source: Ministère de la santé publique et de la solidarité nationale

 



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut