Eco et Business › L'Eco en +

Tchad : le gouvernement va accélérer la diversification économique

C’est ce qu’a promis le ministre de la planification économique et du développement, Issa Doubragne.

 

Le ministre tchadien de la planification économique et du développement, Issa Doubragne, a promis l’engagement de son gouvernement à finaliser les travaux du Plan directeur d’industrialisation et de diversification économique du pays dans les six prochains mois.

Le ministre s’exprimait  lundi 17 septembre à N’Djamena lors d’un événement visant à lancer officiellement le développement du plan directeur, sur la base de l’assistance technique et des travaux préliminaires réalisés par la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA).

« Le Tchad n’a plus de temps à perdre », a-t-il déclaré. Selon M. Doubragne, en partenariat avec toutes les parties prenantes, son pays va accélérer la formulation et la mise en œuvre de ce plan directeur dans les cinq ans à venir et sera parmi les pays centrafricains les plus résilients et les plus diversifiés.

Un communiqué rendu public à cet effet, note qu’une partie du processus de formulation du plan directeur consiste à examiner les options stratégiques de diversification économique et d’industrialisation durable inclusive, indépendamment de la dépendance au pétrole et à identifier les secteurs clés offrant le meilleur retour sur investissement, les nouveaux emplois, la réduction de la pauvreté et l’augmentation des recettes d’exportation.


En sus, le produit final (schéma directeur) décrira, entre autres, les caractéristiques structurelles des futures chaînes de valeur industrielles et une stratégie de développement basée sur les avantages comparatifs du Tchad dans l’économie centrafricaine.

Le ministre Doubragne a par ailleurs déclaré que son gouvernement était reconnaissant pour le soutien de la CEA, soulignant qu’«au-delà de nous aider à construire une nouvelle économie résiliente, nous espérons capitaliser sur votre aide pour attirer les investissements nécessaires à un boom économique au Tchad.

Pour sa part, Antonio Pedro, directeur du bureau sous-régional de la CEA pour l’Afrique centrale, a déclaré que le rôle de la CEA dans la coordination du plan directeur du Tchad est conforme au consensus de Douala, qui a mandaté la CEA pour aider les pays durement touchés y compris la volatilité des prix du pétrole et d’autres produits d’exportation clés pour sortir rapidement de la profonde crise économique qu’ils ont subie depuis 2014.

Le responsable de la CEA a recommandé que le plan directeur fournisse un cadre cohérent et une plate-forme commune d’intervention pour tous les acteurs publics et privés, les partenaires bilatéraux et multilatéraux, ainsi que le secteur privé, les ONG et les organisations de la société civile.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut