› Eco et Business

Tchad : le CERGIED organise un colloque sur les investissements chinois en Afrique Centrale

Le Centre d’études et de recherches sur la gouvernance des industries extractives et développement durables (Cergied) organise du 26 au 28 mars un colloque international sous le thème : « Les investissements chinois en Afrique centrale : enjeux, opportunités et défis ».

Ce colloque s’inscrit en droite ligne des activités de recherche menées entre 2010-2012 par les chercheurs de l’ex GRAMP/TC devenu Cergied. Cette rencontre, organisée en partenariat avec le Natural ressource gouvernance institute (NRGI) va examiner les enjeux, les opportunités et les défis liés aux investissements chinois directs, en particulier en Afrique centrale.

Pour les nouveaux défis, le Cergied a mobilisé les chercheurs, les experts et les décideurs pour débattre sur les investissements chinois en Afrique centrale avec pour thème : « les investissements chinois en Afrique centrale : enjeux, opportunités et défis ».

À travers ce colloque, le Cergied entend contribuer à servir de cadre pour la mise en commun des solutions innovantes qui intègrent la coopération sino-africaine dans le processus de développement durable des pays africains. Ce colloque vise à faire un état des lieux des investissements dans les secteurs des industries extractives, infrastructures, télécommunication, agriculture, pour chacun des pays de l’Afrique centrale.

A l’ouverture de ce colloque, le directeur général du Cergied, Dr Maoundonodji Gilbert, dans son allocution, a signifié aux participants que « la Chine est la puissance émergente qui investit le plus dans les autres pays du Sud car 80% de ses IDE en Afrique se destinent à des pays en développement. C’est dans cette perspective qu’il convient de questionner l’évolution de la présence de la Chine en Afrique ».


La finalité est de contribuer à nouer le dialogue entre chercheurs, experts, décideurs et de servir de cadre pour la mise en commun de solution qui intègrent la coopération sino-africaine dans le processus de développement durable des pays en Afrique centrale et de l’Afrique en général.

Pour le représentant du ministre de l’Enseignement supérieur, Dibé Galy Panain, « la chine est un partenaire majeur qui accompagne le Tchad à travers ses investissements dans les différents secteurs clefs pour le développement de ce pays. » En attendant les résultats de ce colloque qui seront d’un grand intérêt pour le Tchad, il a tenu à féliciter le Cergied et le NRGI pour cette initiative.

Le colloque offrira des espaces d’interactions entre les acteurs de développement, les universitaires, les institutions réglementaires et de conformité, les acteurs étatiques et non-étatiques, les organismes régionaux et les médias.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut