› Société

Tchad : L’ADHET condamne l’incinération sauvage des produits toxiques

Incinération des produits prohibés par le gouvernement tchadien

Samedi dernier, 1er août 2020, le gouvernement tchadien a procédé à l’incinération d’une importante quantité de faux médicaments et des cartons de tramadol à Klessoum, localité située à une cinquantaine de km de N’Djamena

Dans un communiqué de presse publié le lundi 3 août 2020, l’Alliance de protection des droits humains et de l’environnement (ADHET), accuse le gouvernement de violation des textes relatifs à la protection de l’environnement. L’alliance regrette que, le ministère de la santé, le ministère de la justice et le ministère de la communication s’emballent dans une telle initiative sans questionnement préalable sur les conséquences d’une incinération sauvage des substances chimiques, de nature toxique. L’ADHET invite le gouvernement à se conformer à ses propres normes juridiques, aux conventions internationales, en matière de protection de l’environnement.


En effet, les trois ministres suscités ont assisté le week-end dernier à une cérémonie visant à bruler des cartons de drogues saisis par les forces de l’ordre. Il s’agissait notamment de 6308 cartons de faux médicaments, 200 cartons de tramadol, de faux billets de banques et des armes blanches. Les détenteurs de ces produits ont écopé des peines de prisons doublées de fortes amendes.



Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut