Politique › Institutions

Tchad : la STPE connaîtra bientôt des réformes de redynamisation

Idriss Saleh Bachar,entouré des responsables de la STPE. (c) Droits réservés.

C’est le but de la visite d’Idriss Saleh Bachar, ministre des Postes, des Nouvelles technologies de l’information et de la communication, le 25 février à la Société tchadienne des Postes et de l’Epargne (STPE).

En effet, cette réunion des responsables intervient après la visite du chantier du siège de la société en reconstruction. Malgré l’avènement des Tic au Tchad et leur faible taux de pénétration, le secteur des postes connaît un choc. Les services proposés par la Poste sont de plus en plus délaissés au profit de axés sur la technologie.

Au cours de la réunion, le directeur général adjoint de la STPE, Moussa Abdelkader Rahmat, a déploré les handicaps que connaît son institution contrairement autres sociétés étatiques. Tout de même, selon lui, la STPE peut être un vecteur de développement du pays avec son réseau constitué de 41 bureaux à travers le pays dont seulement 10 sont interconnectés.

Le ministère des Postes, des Nouvelles technologies de l’Information et de la Communication, Dr Idriss Saleh Bachar, a fait part aux responsables de la STPE, de la volonté des plus hautes autorités d’entamer la réforme de la société, avec une nouvelle vision, en vue de la redynamiser. Les services actuels de la STPE ne sont pas alléchants, a reconnu le ministre Idriss Saleh Bachar. Raison pour laquelle selon lui, il faut des réformes pour attirer la clientèle. Concrètement, il est question de diversifier les offres et services pour mieux générer des ressources à l’Etat.


La conseillère technique aux Postes et aux Nouvelles technologies de l’information et de la communication de la présidence de la République, Mme Zara Ahmed Sidick, relevé que la réforme de la STPE est d’une certaine priorité. Ceci, dans le souci de redonner à la STPE toute sa valeur.

 


loading...


À LA UNE
Retour en haut