› Société

Tchad : la Maison des médias se réorganise pour une meilleure efficacité

La Maison des médias du Tchad a clôturé mercredi 30 octobre, son assemblée générale extraordinaire à N’Djamena.

Les représentants des organisations professionnelles des médias, du ministère de la Communication et de la Haute autorité des médias et de l’audiovisuel, réunis du mardi 29 au mercredi 30 octobre 2019, ont mis sur pied de nouveaux organes avec des nouveaux mécanismes de fonctionnement.

Dorénavant, la Maison des médias sera dirigée par trois organes, notamment une assemblée générale, un conseil d’administration et un comité de gestion appuyé par une coordination des activités et services dont les membres sont désignés par leurs composantes respectives pour un mandat de 3 ans non renouvelable.

« Les attributions de ces organes ont été disséquées, examinées, bien ficelées et surtout adoptées. La maturité des associations fondatrices de la Maison des médias du Tchad à cette 3ème assemblée générale extraordinaire nous a heureusement permis de soutenir des réflexions rigoureuses et parfois houleuses qui nous ont permis d’arriver aux concluions que nous saluons en ce moment », a indiqué le président du présidium Célestin Topona.

Selon lui, ces conclusions doivent guider tous les représentants des organisations professionnelles à faire davantage pour rehausser le niveau de la Maison des médias. « Vous avez souhaité vivement que les résultats fructueux que nous avons obtenus à l’issue de nos travaux soient suivis d’effets pour le raffermissement de nos rapports entre professionnels et associations », a-t-il souligné.


D’après le président du conseil d’administration, Abderamane Barka, le mécanisme mis en place est fait en sorte qu’il n’y ait pas de débordements. « Le comité de gestion a une nouvelle forme de directoire. Ce n’est plus un président mais plutôt un secrétaire exécutif assisté d’un rapporteur général et d’un contrôleur général. Le plus difficile est devant nous mais nous espérons qu’avec ce mécanisme, il n’y aura pas les mêmes difficultés que nous avons vécues », a-t-il espéré.

Des défis liés à la participation des organisations professionnelles, des bénéficiaires et des partenaires sont à relever. « Il faut que cette maison qui nous réunis tous puisse trouver un mécanisme pour amener les journalistes, les médias et autres partenaires  à contribuer pour son existence », a affirmé Abderamane Barka.

A la place de l’actuelle direction de la maison des médias, il y aura une coordination des activités et services dont les membres seront recrutés par concours ou test.

L’assemblée générale a désigné Abderamane Barka en tant que président du conseil d’administration. Des recommandations ont été émises par les participants qui ont dressé une motion de remerciement au président de la République.


loading...


À LA UNE
Retour en haut