› Société

Tchad : la garde forestière interpelle trois braconniers

Ils sont accusés d’empoisonner, de tuer des animaux sauvages et de les vendre dans les marchés.

La Garde forestière et faunique du Tchad a annoncé lundi l’interpellation à la sortie sud de N’Djamena, de trois présumés individus qui empoisonnent et tuent des animaux sauvages pour les revendre dans les marchés.

Les présumés malfrats et 12 varans -capturés au bord du fleuve à Walia- ont été présentés ce matin au commandement de la Garde forestière et faunique, dans le 1er arrondissement de N’Djamena.

« Ces animaux sauvages ont été empoisonnés par des braconniers, lâchement, dans des marres, marigots, puis capturés et tués. Ces poisons que les gens commencent à utiliser de nos jours sont des produits très dangereux. Ils sont aussi dangereux pour l’être humain. Ils veulent venir vendre la viande dans les marchés de la place », a expliqué Hamid Hissein Itno, commandant de la Garde forestière et faunique du Tchad.


Il a ajouté que « ces viandes sont empoisonnées. En cette période de Covid-19, on a écouté que même la Covid est venue par la viande d’animaux de brousse. C’est dans cette optique que nous, en tant que protecteurs de l’environnement on les a arrêtés. Maintenant, on va les mettre entre les mains de la justice. Ces délinquants vont répondre de leurs actes devant les juridictions compétentes. »

Hamid Hissein Itno a lancé un appel à la vigilance de la population et a mis en garde contre ce genre de pratiques.



L’Info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut