Santé › Bien-être

Tchad : la Fondation Tchad Helping Hands ouvre son centre de couture « Mon intime »

(c) Droits réservés.

Appuyée par la Fondation Grand cœur, la Fondation Tchad Helping Hands a procédé, ce mardi, à l’ouverture de son centre de couture baptisé « Mon intime ». Ce centre va contribuer à la formation des jeunes filles en techniques de conception des serviettes hygiéniques bio, lavables et réutilisables.

« Le projet Mon intime » initié par la Fondation Tchad Helping Hands pour la mise en œuvre d’un centre de couture, et dont l’objectif vise essentiellement à former les jeunes filles et femmes à la confection des serviettes hygiéniques bio réutilisables et lavables, est le fruit d’un portail commun avec la Fondation Grand cœur », a annoncé d’emblée le président du comité d’organisation de la cérémonie d’ouverture du centre de couture, Adoum Maouloud.

En effet, la création de ce centre de couture par la Fondation Tchad Helping Hands est motivée par le résultat d’une enquête qui a révélé qu’environ 35% de filles ont de difficultés à finir leurs cursus scolaires dus au manque de serviette hygiénique mais aussi au manque de coin de rechange intime dans les établissements d’enseignement. En créant ce centre, la Fondation Tchad Helping Hands entend s’attaquer à l’une des causes de la déscolarisation des filles qui est le manque d’une bonne hygiène menstruelle. « Ce centre que nous offre aujourd’hui la première dame, Hinda Deby Itno, à travers sa Fondation Grand cœur, contribuera effectivement au maintien de la fille à l’école en lui apportant  une protection à l’école pendant la période de la menstruation », a déclaré la présidente de la Fondation Tchad Helping Hands, Amine Priscille Longoh.

Pour la cheffe du département de la solidarité de la Fondation Grand cœur, Houda Abakar Kadadé, le Tchad souhaite garder les filles aussi longtemps que possible à l’école, conformément aux ODD définis par le système des Nations-Unies. Raison pour laquelle la Fondation Grand cœur soutient ce projet. Cet apport de la Fondation Grand cœur à la réalisation de ce projet vise à :

  • Contribuer à l’éducation des filles venant des familles économiquement faibles en vulgarisant les serviettes hygiéniques made in Tchad pour l’épanouissement des jeunes filles en milieu scolaire ;
  • Confectionner localement des serviettes hygiéniques et assurer la distribution dans les établissements scolaires ;

  • Et réduire ainsi le taux de déscolarisation des filles.

Le maire de la commune du 2ème arrondissement, invité à la cérémonie, n’a pas manqué de demander à la Fondation Tchad Helping Hands à faire plus de plaidoyer auprès des ONGs pour venir au secours des filles tout en invitant les femmes de sa commune à venir s’inscrire dans ce centre de couture.

La Fondation Tchad Helping Hands est une organisation non gouvernementale à but non lucratif agissant pour une solidarité juste et équitable autour des causes sociales. Sa mission est de promouvoir une éducation de qualité aux enfants défavorisés, pouvoir aux besoins de base des populations rurales.

https://www.journaldutchad.com/tchad-mon-intime-le-nouveau-projet-pour-des-serviettes-hygieniques-reutilisables/

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut