Société › Actualité

Tchad : la famille de Bonheur Manayel dénonce le manque de compassion

La famille de Bonheur Manayel dénonce le manque de compassion de la part d'Haroun Kabadi.

Ce jeune avait été tué par des tirs d’armes à feu lundi 04 novembre, pendant le passage du convoi du président de l’Assemblée nationale.

La famille de Matebaye Manayel Bonheur a déploré dimanche, dans un communiqué de presse, « le manque de compassion d’Haroun Kabadi à la famille consternée », près d’une semaine après la mort du jeune homme à N’Djamena, fauché par des tirs d’armes à feu au cours d’un passage du convoi du président de l’Assemblée nationale.

La famille qui affirme avoir tenu un conseil de famille, estime que Bonheur a été « froidement abattu ».

« Le président de l’Assemblée nationale ne semble pas le comprendre. Mais la tragique disparition de Matebaye Manayel Bonheur n’est ni souhaitée, ni désirée. Elle ne peut donc sujette à une spéculation de quelque nature que ce soit », indique Ngarlem Naoutengar, représentant de la famille.

« La famille ne reconnait en aucun cas un compris tendant à organiser quoi que ce soit au sujet de son regretté fils. Le sens humain et humaniste aurait voulu que Haroun Kabadi reconnaisse au moins la mort à fleur d’âge de ce diplômé sans emploi qui se démène pour subvenir aux besoins de sa famille ne serait-ce qu’exprimer sa moindre compassion à la famille. Mais, hélas ! C’est à comprendre que Haroun Kabadi se réjouit d’un acte de bravoure qui ne lui arrache nullement une compassion », ajoute le communiqué.


Des appels à la démission du président de l’Assemblée nationale

Le Parti pour les libertés et le développement (PLD) a condamné dimanche, avec fermeté, « l’assassinat criminel et barbare du jeune Mateyan Maneyel Bonheur perpétré par les éléments de sécurité du Président de l’Assemblée nationale le 4 novembre dernier ». Il a demandé « le jugement, la condamnation des auteurs de ce crime odieux et le dédommagement conséquent des orphelins et de la veuve de M. Bonheur », et a exigé « la démission du président de l’Assemblée nationale ».

Mateyan Maneyal Bonheur est mort le 4 novembre 2019 après avoir été touché par des tirs de membres de services de sécurité, lors du passage du cortège du Président de l’Assemblée nationale.

La justice a ouvert une enquête quelques jours après l’incident et a annoncé l’arrestation de quatre membres de la sécurité du président de l’Assemblée nationale.



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut