› Société

Tchad : la DCPDC accorde trois jours au gouvernement pour résoudre le problème de gaz domestique

(c) Droits réservés.

Le bureau de la Dynamique citoyenne pour la protection des Droits du Consommateur (DCPDC) a organisé ce mercredi une conférence de presse sous le thème « les consommateurs face à la crise de pénurie de gaz butane au Tchad ».

Déjà plus d’un  mois que la pénurie de gaz butane fait couler d’encre et de salive. Pour ce faire, la DCPDC, restant dans sa logique de défendre les consommateurs,  a dénoncé avec fermeté le laxisme de l’Etat face à cette situation.

Selon son président, Moussa Mahamat Mahadi, il est inadmissible pour un pays pétrolier comme le Tchad de se retrouver sans aucune réserve, ni prévision voire sans planification pendant la période de révision, tout en mettant à mal et en panne la vie des paisibles citoyens. « L’argument selon lequel la raffinerie est en révision ne tient pas. Il n’y a pas autre raison que l’incompétence de ceux qui dirigent la raffinerie et l’ARSAT. Nous demandons la démission  des responsables de ces deux institutions », lance-t-il.

Par ailleurs, la DCPDC propose une solution transitoire qui est celle de permettre aux ménages d’utiliser les moyens combustibles traditionnels comme les bois des arbres morts qu’on peut trouver un peu partout dans le pays.


Aussi, la DCPDC interpelle le gouvernement à préserver la quiétude sociale en résolvant dans un bref délai l’épineuse question de cette pénurie. Le président de la DCPDC convie le président de la République à se pencher résolument à une issue pérenne afin de sauver ce qui reste du social. Par conséquent, pour les préjudices subis par les consommateurs relatifs à cette pénurie de gaz butane, la DCPDC exige du gouvernement des dommages et intérêts au nom du peuple tchadien.

Dans la même logique, la DCPDC donne 72 heures pour saisir les instances judiciaires afin de rendre justice à tous les Tchadiens  pour cette forfaiture inoubliable. « La DCPDC est disposée à toute éventuelle discussion avec le gouvernement pour l’intérêt général et surtout elle est déterminée à faire entendre raison à ce dernier afin de rendre le gaz butane disponible à tout le monde et c’est pour le bonheur.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut