Politique › Justice

Tchad : la CTDDH dénonce les sévices que subissent les prisonniers de guerre

Dans un communiqué du 23 mai 2021, la Convention Tchadienne de Défense des Droits de l’homme (CTDDH ) se dit profondément atterrée par les traitements inhumains dont sont victimes les détenus du bagne de Klessoum

L’organisation de défense des droits humains, CNDH accuse les autorités tchadiennes de priver les 496 détenus du Front pour l’alternance et la Concorde au Tchad (FACT) de : « nourriture et d’eau ». « Cette pratique a entraîné la mort de 27 d’entre eux évacués nuitamment des cellules par les gardiens à un rythme d’au moins 2 par jours » regrette la CTTDH.

Le secrétaire général de la CTTDH, Mahamat Nour Ibedou regrette que les plaies de certains prisonniers blessés se soient dangereusement infectées suite à la privation de soins. « Tous ces prisonniers au vu de ces traitements sont devenus des squelettes décharnés et donc méconnaissables. », déplore le SG.


« La Convention Tchadienne de Défense des Droits de l’homme (CTDDH ) estime qu’il est urgent d’agir et n’entend pas laisser se perpétrer le scénario des 44 détenus de Boko Haram morts en prison à N’Djamena en avril 2020 par suite de mauvais traitements », poursuit le communiqué

Pour le CTTDH, le gouvernement méprise, les Conventions de Genève ratifiées par le TCHAD notamment celles relatives aux traitements à réserver aux prisonniers de guerre



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 04.09.2020

Tchad : le Lac Iro, une manne d’or pour les populations riveraines

Le lac Iro est l’un des cours d’eaux les plus attrayants du Tchad. Situé dans la ville de Kyabé, la pêche façonne le mode de…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut