Société › Education

Tchad : la grève continue selon la plateforme syndicale

Les différents syndicats faisant partie de cette plateforme se sont réunis hier mercredi N’Djamena.

 

Les membres de cette coalition syndicale ont réaffirmé leur détermination à poursuivre leur mouvement d’humeur jusqu’à la satisfaction totale de leurs exigences.

Le bras de fer entre le gouvernement et les syndicats va se poursuivre. Les syndicalistes de leurs côtés ne sont pas prêts à fléchir. C’est ce qui ressort de la concertation d’hier, mercredi entre les leaders syndicaux réunis autour de la plateforme syndicale revendicative.

Ils affirment qu’ils mettront fin à leur mouvement d’humeur une fois leurs exigences satisfaites. Les syndicalistes tchadiens revendiquent le rétablissement des salaires tels que payés en 2017. Ils exigent la levée du blocage des effets financiers des avancements et reclassements.


Mais aussi le paiement du reliquat des frais de transport de l’exercice 2016. Enfin, les syndicalistes exigent  la révision de la loi 032. Des revendications auxquelles le gouvernement tchadien fait la sourde oreille. Le président Idriss Déby a plutôt fait savoir qu’il n’y aura pas de rétablissement de salaire. Et aussi que les grévistes ne percevront pas leurs salaires des mois où ils ont grevé.

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut