Culture › Danse

Le Tchad au festival « Me Ya Be »

La 8ème édition du Festival International de Danse « Me Ya Be » qui s’est tenue, du 10 au 15 avril 2018, à Kinshasa, a été une rencontre culturelle de haute facture, signale son initiateur Jacques Bana Yanga.

La huitième édition du festival Meyabe, qui s’est déroulée à l’Institut français, Wallonie-Bruxelles et Espace Bilembo, a eu pour thème : « Regard ». Il a bénéficié de la présence des groupes venus du Tchad, de la République Démocratique du Congo, de la République du Congo, de Madagascar, du Gabon, du Cameroun, de France, d’Espagne, du Portugal, etc.

Cette édition a connu la participation de dix-neuf compagnies de danse dont une du Tchad : compagnie Sabot du vent. Plus au moins 89 artistes, 33 danseurs et 21 chorégraphes ont pris part à cette 8ème édition, sans oublier les rencontres professionnelles.

« Je suis très content de la façon dont le festival s’est déroulé. L’exposition a mis un focus sur nous artistes : notre regard sur les réseaux sociaux, comment ce même regard est perçu à travers les cinq continents monde », a déclaré Jacques Bana Yanga à  MCNteam.

Créé depuis 2011 par la Compagnie Bana Yanga, le festival ME YA BE poursuit comme objectif de réunir le monde de la danse, rendre hommage à la danse, célébrer son universalité en franchissant toutes les barrières culturelles, ethniques et rassembler l’humanité à travers la danse.


Il faut aussi noter que ce festival Me Ya Be reste, avant tout, une fête qui rassemble plus d’une centaine d’artistes danseurs et chorégraphes venus du monde entier pour célébrer la paix et l’amitié universelle.

« Parlant de la formation, il y a eu des ateliers de professionnalisation animés par des chorégraphes outillés. Cette 8ème édition a honoré aussi les femmes. A cet effet, nous avons programmé plusieurs spectacles des femmes. Bref, nous avons mis toutes nos forces ensemble pour la réussite de cette rencontre culturelle qui a permis aux spectateurs de découvrir la richesse culturelle à travers la danse », a-t-il appuyé.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut