Politique › Sécurité

Tchad : environ 20 morts dans un affrontement entre orpailleurs et le CCSMR

Les deux parties se sont fait face la semaine dernière, faisant en plus de morts, plusieurs blessés dans les deux camps.

 

Les raisons ne sont pas clairement définies, mais une confrontation a eu lieu le 09 novembre dernier entre des orpailleurs et les éléments du Conseil de commandement militaire pour le salut de la République (CCSMR), non loin de la frontière avec la Libye. Les deux parties se rejettent mutuellement la faute du déclenchement de l’incident.

Selon un communiqué que le CCSMR a rendu public hier, des « militaires des forces dites spéciales qui se sont déguisés en civils-orpailleurs pour attaquer une de nos bases avancées en territoire tchadien ». Les rebelles affirment que des orpailleurs à bord de plusieurs  véhicules « équipes d’armes lourdes de tout calibre et de plusieurs escadrons légers », ont pénétré leur camp nº11.

Déclaration que démentent fermement les orpailleurs. Selon eux, « il s’agit d’un conflit occasionné par quelques éléments du CCSMR. Ces derniers sont venus à Kouri-Bougoudi dans la soirée du jeudi 9 novembre 2018 et ils ont braqué quelques orpailleurs pour les déposséder de leurs biens ».


Alors face à la résistance de certains orpailleurs, des tirs vont se faire entendre ôtant la vie à deux personnes. C’est donc dans le souci de poursuivre et d’appréhender ses « criminels » que les orpailleurs se sont retrouvés en territoire libyen dans le fief du CCSMR.

« Ils ont demandé à ces derniers de leur livrer les assassins des orpailleurs à Kouri Bougoudi. Les rebelles ont répondu qu’ils ne connaissent pas ceux qui ont tué les deux personnes, qu’ils ne sont pas des ennemis des civils mais plutôt du gouvernement », explique un orpailleur.

C’est donc ainsi que la tension est montée des deux côtés. S’en est donc suivi un echange de tirs qui a fait de nombreuses victimes. Le CCSMR avance un bilan de 3 morts et 7 blessés dans ses rangs. Le bilan provisoire avancé par les orpailleurs est d’au moins 18 morts et plusieurs disparus.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut