› Santé

Tchad : enquête de la prévalence de résistance aux antis tuberculeux

Le ministre de la sante publique Dr Abdel- madjid Abderrahim a officié le 14 juillet 2022, une réunion relative à l’enquête de la prévalence de résistance aux antis tuberculeux au Tchad.

Cette rencontre a vu la présence de tous les coordonnateurs des programmes sous tutelle du ministère.

L’enquête a couvert les programmes de lutte contre le vih sida , de la tuberculose et du paludisme. L’équipe des techniciens et des experts a effectué la mission dans les différentes formations sanitaires du pays pour avoir toutes les données possibles sur la prise en charge du paludisme, de la tuberculose et du paludisme.

Dans sa présentation, le rapporteur de l’équipe Gabdibé Célestin a souligné que cette enquête est réalisée grâce à l’appui technique de l’organisation mondiale de la santé et l’évaluation a permis de comprendre objectivement les écarts interventionnels qui pourraient constituer un obstacle au démarrage de l’enquête.

Les actions identifiées et mises en œuvres ont permis de réduire les écarts et de finaliser la phase préparatoire au courant de juillet et pour démarrer l’enquête d’aout 2022.

La mission recommande le renforcement des capacités des acteurs impliqués dans la gestion des produits de santé dans toutes les formations sanitaires du pays lors des différentes supervisions, la formation et la mise à niveau du personnel impliqué (DSP, PPA, DS, CS ) dans la gestion des intrants du logiciel SIGL, d’ harmoniser le circuit des distributions des intrants et puis d’augmenter la qualité des réactifs dans les centres de dépistage volontaire pour éviter les ruptures récurrentes signalées.

La seconde présentation a porté sur le rapport de la mission de suivi stratégique dans les trois programmes appuyé par le fonds mondial. La présentation est faite par Dr Claude Rutanga consultant de l’ OMS sur la tuberculose.

Le représentant de l’organisation mondiale de la santé au Tchad Dr Jean Bosco Ndihokubuwayo a mis l’accent sur l’élaboration d’une feuille de route. Pour lui, cette feuille de route est un outil qui va permettre de faire le suivi des indicateurs.


Le représentant réside de l’onusida au Tchad.

Dr Ouattara Yafflo a pour sa part souligné que cette étude va permettre de réduire le cout de l’incidence de prise en charge des malades. Il souhaite que cette étude commence le plutôt que possible pour le bénéfice de la population tchadienne.

Le vice-président du HCNC Abbe Xavier a salué la pertinence de deux présentations.

Le ministre de la santé publique et de la solidarité nationale a tenu à remercier tous les partenaires qui sont impliqués dans la lutte contre les trois maladies notamment le paludisme, la tuberculose et le vih sida. Il a notifié le non-respect du protocole de prise en charge du paludisme par certains prestataires. La planification concertée est nécessaire pour relever les défis et améliorer les indicateurs a fait remarquer Dr Abdel-madjid Abderahim. Il a demandé à l’assistance de mettre au centre des activités la communauté. Les observations doivent être prises en compte pour la suite de travaux.

Cette réunion a permis au président du haut Conseil National de coordination d’accès au Fonds Mondial de lutte contre le sida, la Tuberculose et le Paludisme au Tchad Dr Abdel-madjid Abderahim de donner des orientations aux responsables des programmes et les récipiendaires principaux pour la bonne marche des activités.

 

Source : ministère de la Santé publiquePierre Tahingam



L’Info en continu
  • Tchad
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 31.05.2022

La Centrale électrique de gaz de Moundou

Moundou, la capitale économique du Tchad, s’apprête à dire au revoir aux multiples délestages grâce à l’énergie électrique. La construction de cette nouvelle centrale électrique…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldutchad.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut