Société › Faits divers

Tchad : pistes d’enquêtes sur la disparition de Noubadoum Sotinan au Cameroun

Noubadoum Sotinan. (c) Droits réservés.

La disparition de Noubadoum Sotinan est brusque. A la question de savoir si des personnalités tchadiennes ou des individus seraient après lui, la représentante de l’ambassadeur du Tchad au Cameroun a rassuré l’opinion médiatique.

« Noubadoum Sotinan ne traîne aucune casserole. Il est un homme de paix. Ses émissions n’étaient pas de nature à susciter des polémiques. Son émission La Voix du Parlementaire, même à travers sa ligne éditoriale, ne pouvait lui attirer des ennuis », a-t-elle souligné.

« Il avait été envoyé en mission au Congo pour un travail environnemental avec deux de ses confrères de la télévision nationale. Une fois au Cameroun, il a fait escale dans un hôtel à Douala. Sur place, quand il a constaté que son passeport était invalide (expiré), il a attendu qu’une note lui soit envoyée pour autoriser son retour à N’Djamena. Depuis ce jour, il a disparu. Ses collègues qui l’accompagnaient, sont rentrés au Tchad sains et saufs. Ils vaquent normalement à leurs activités quotidiennes », a-t-elle ajouté.


A cette date, la disparition du journaliste tchadien Noubadoum Sotinan fait déjà appel à une forte implication de la part du gouvernement camerounais. La police camerounaise qui n’a cessé de faire des recherches ne baisse pas les bras. Après plusieurs fouilles et indices apportés çà et là,  l’enquête suit son cours. Récemment, à l’Hôpital Central de Yaoundé (HCY),  une série d’identification des corps a été faite au de la morgue. L’objectif étant, de retrouver le corps en vie ou sans vie de la victime.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut