Santé › Actualité

Tchad : des médecins tchadiens et tunisiens soignent les maladies de vue

La compagne a été lancée hier 27 novembre par le ministre de la santé Aziz Mahamat Saleh. Des milliers de malades sont attendus lors de cette campagne.

 

De l’espoir pour les Tchadiens atteints de maladies de la vue. C’est ainsi qu’on pourrait qualifier l’action que mènent depuis hier des ophtalmologues tchadiens et tunisiens. En effet, la fondation Grand Cœur une campagne de chirurgie de la cataracte et d’autres maladies de la vue. Celle-ci s’inscrit dans le cadre de l’Alliance contre la cécité.

Ici, il sera question durant dix jours de consulter, d’opérer environ 10 000 malades. Et ceci avec la collaboration de l’organisation non gouvernementale tunisienne Nadi Al-Bassar et l’appui de la Banque islamique de développement.

A cet effet, Un bloc opératoire mobile a installé dans l’enceinte de l’hôpital de Goz Ator dans le 10e arrondissement de N’Djamena. Et la prise en charge de tous les patients qui se feront soigner lors de cette campagne sera gratuite. « Les soins sont entièrement gratuits et des repas chauds seront servis aux malades et leurs accompagnateurs », a précisé la SG de la fondation Grand Cœur, Habiba Sahoulba.


Au total, sur les 10 000 malades qui seront consultés, les médecins procèderont à 1 000 opérés. « Cette caravane permet non seulement de renforcer les relations entre les médecins des deux pays, mais aussi d’améliorer la qualité des formations et des soins dans le domaine de l’ophtalmologie », a déclaré le président de l’ONG Nadi Al-Bassar, Omar Ben Taïf.

Fondée en 1980 à Tunis, Nadi al Bassar est une association non gouvernementale médicale, scientifique, éducationnelle et sociale à but non lucratif, dont l’objectif, est de lutter contre la cécité et le handicap visuel et de contribuer à la formation scientifique continue en ophtalmologie en Tunisie et dans plusieurs pays d’Afrique. Ces membres luttent contre la cécité et le handicap visuel de façon bénévole. Nadi Al Bassar est l’un des premiers supporters de l’initiative globable 20/20.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut