Société › Actualité

Tchad : un centre pour les enfants défavorisés

La Première dame a procéder au lancement des travaux de construction du centre le 11 juillet dernier à N’Djamena.

 

C’est le résultat de mise en œuvre des efforts de la Fondation « Grand Cœur » et l’Ambassade de Emirats Arabes Unis au Tchad. Dans quelques mois la capitale tchadienne découvrira le centre d’accueil « Iyali ». Ce centre a pour raison d’être l’encadrement et la formation des enfants issus des couches défavorisés de la société.

Le Centre « Iyali » (qui signifie « mes enfants » en arabe dialectal tchadien) sera doté d’un orphelinat avec une capacité d’accueil de 900 enfants ; un réfectoire, un centre de santé, une école, une bibliothèque, un centre culturel de 3000 place, un centre d’informatique, des salles de conférence, un centre de formation en couture, etc.

Le site de 5.400 m2 choisi pour accueillir le futur centre se situe dans le quartier Farcha dans le 1er arrondissement de N’Djaména. Les travaux qui viennent de débuter devront se terminer dans un delà de 10 mois, délai d’exécution des travaux.


Pour la Secrétaire Générale de la Fondation « Grand Cœur », Habiba Saoulba ce foyer «  accueillera en son sein ceux que les autres appellent à tort d’ailleurs, ″les enfants de la rue‶, alors que la rue n’a jamais enfanté ». Elle espère de ce centre « sortirons des enfants instruits, des grands couturiers, des grands techniciens(…) Nous sommes convaincus que ce centre est l’espoir et l’avenir pour ces enfants en situation difficile ».

La ministre de la Femme, de la Protection de la Petite Enfance et de la Solidarité Nationale, Dr Djalal Ardjoun Khalil, a precisé cependant que  « le centre IYALI a une vision prioritaire de lutter contre l’exclusion sociale des enfants et l’insertion socio-professionnelle des jeunes (..) Le centre IYALI est un centre de transit qui doit assurer la préparation des jeunes à la vie autonome ».

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut