› Personnalités

Tchad : Béchir Madet s’en est allé

L’ancien ministre de la Justice du Tchad, est mort le 10 novembre dernier à Paris en France suite à un arrêt cardiaque.

 

Béchir Madet n’est plus. Le notaire est décédé ce samedi en France alors qu’il était âgé de 54 ans. Il a fait un arrêt cardiaque et n’a pas pu être réanimé malgré l’intervention des secours. L’ancien ministre de la justice était en déplacement en France depuis quelques jours dans le cadre de la présentation de son ouvrage à la rentrée littéraire tchadienne.

« Notre père Béchir Madet a vécu difficilement mais heureux jusqu’à la fin de sa vie. Ce jour 10 novembre 2018 à la veille de ses 54 ans. Nous étions nombreux à l’attendre pour la rentrée littéraire lorsque nous avons appris la mort de notre père qui est mort sans avoir souffert. Nous sommes attristés de sa disparition mais nous gardons le meilleur souvenir de ce papa qui n’est pas seulement battu pour nous ses enfants mais pour des millions des personnes », a écrit sur sa page Facebook, Abélien Béchir Madet, fils aîné du défunt.

Maître Béchir Madet a occupé plusieurs portefeuilles au sein du gouvernement. Notamment celui de la Justice, celui du Pétrole, et celui des Mines. Il est né à Kolobo dans la région du Mayo Kébbi-Est. Diplômé de l’Ecole nationale d’administration et de la magistrature (ENAM), ​il s’est également formé à l’école de notariat de Nîmes, en France.


 

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut